Alcatraz Festival 2018

Sunday, 16 November 2014

Thrash Invasion Tour 2014 (Live in Montreal, Nov 9th 2014)



Thrash Invasion Tour @ Le Petit Campus
Par Isanielle Enright
(english will follow)

Avec la récente annonce que Sy Keeler ne serait pas de la partie pour la portion américaine du Thrash Invasion Tour*, je craignais que le concert de dimanche au Petit Campus n’ait pas grand ressemblance à une invasion. Il est toujours délicat de remplacer un chanteur de tête d'affiche et j’étais bien curieuse de voir comment le spectacle allait tourner. Ce que j’ai vu fut un concert bien rodé et une série de prestations métal d’une grande qualité malgré tout.
Eclipse Prophecy. David McGregor: Vocal | Danny McGregor: Guitares | Pierre-Olivier Merizzi: Guitares | Maxime Legault: Guitare basse | Lucas Biron: Batterie

Le seul groupe canadien de l'ensemble de la tournée a eu les honneurs de frapper les planches en premier et ils ont commencé les hostilités avec une bande-son épique annonçant qu’on allait prendre un détour du côté du power metal ce soir avant le tour de Onslaught. Les voix claires et des sections instrumentales étaient inattendues. Je m’attendais à une brochette de groupes essentiellement thrash, puisque cette formule semble être la tendance lorsqu’une tête d’affiche provient du genre et le coup d’envoi de la soirée se faisant par un groupe power métal s’est présenté comme une agréable surprise.

Avec des thèmes comme la schizophrénie et le jour du Jugement, Eclipse Prophecy combinait des rhythmes effrénés et des voix puissantes et brutales à de solides accords de guitare pour livrer une performance très divertissante. J’étais attristée de constater que l’essentiel de la foule a fait son arrivée vers la fin de leur set parce que ces gars-là méritent vraiment une bonne écoute. Non seulement leur musique était intéressante et très bien exécutée, mais la mise en scène de leur setlist était impeccable et ne laissait pas de place à une seule seconde de silence. Ils ont quitté la scène comme des conquérants revenus chez eux, serrant des mains et remerciant leurs fans au passage. Un groupe à découvrir si vous ne les connaissiez pas déjà.

Pour en savoir plus sur le groupe:
VX36. Nate Klug: Guitare, Voix |, Ben Smith: Batterie | Arnie Rodriguez: Basse

VX36 avait un équilibre parfait entre les genres thrash, speed et groove métal. À mi-chemin entre le son groove de Virginie et le thrash de Californie, le trio a réussi à élaborer des arrangements musicaux très complets qui vous sommerons de headbanger en un rien de temps. Leur groove aux influences thrash est tout ce dont vous pourriez rêver à un concert de métal et ces gars-là ont livré la marchandise comme les professionnels qu'ils sont.

Des lignes de basse qui balancent et des percussions en mode mitraillette se mêlaient à de méchants accords de guitare et des lignes vocales encore plus agressives mais empreintes de mélodie. Les trois quarts de leur temps de jeu avancés, le Campus ne ressemblait plus à un bar de dimanche soir. L'endroit était bondé! Leur talent, leur rage au corps et leur grande musicalité ont gagné la foule instantanément et certains ne se sont même pas donné la peine de passer par le vestiaire avant de se jeter dans le pit. Je voudrais certainement voir ces gars-là revenir à Montréal plus souvent. Ils donnent un spectacle d’enfer!

Pour en savoir plus sur le groupe:
Artillery. Michael Bastholm Dahl: Vocal | Michael Stützer: Guitares | Morten Stützer: Guitares | Peter Thorslund: Guitare basse | Josua Madsen: Batterie

Les pionniers du thrash métal danois Artillery étaient là pour montrer que 33 ans de métal n'a pas son égal. Débutant leur set avec une piste tribale rythmée, ils nous ont laissé savoir sans perdre de temps qu’ils allaient nous en mettre plein la vue...et les oreilles. Leur expérience incroyable s’explique par les innombrables tournées internationales menées ou supportées par la formation et il va sans dire que les musiciens d’Artillery ont pris des notes au cours des trois décennies qu'ils ont passées sur scène et en studio. La polyvalence de leur musique nous a captivés et la voix de Michael Bastholm Dahl, qui a rejoint les rangs d'Artillery il y a environ deux ans, se mélangeait à leurs arrangements à la perfection. On aurait cru qu'il avait toujours été dans le groupe.

J’estimai la foule à 120 personnes à leur entrée sur scène et Artillery a trouvé le moyen de fasciner chacune d’entre elles. Leur prestation était tellement empreinte d’énergie explosive, à la fois dans la musique et l'attitude, que nous ne pouvions faire autrement que de leur rendre la pareille. En tournée à travers le globe pour promouvoir leur dernier album, Legions, ils ont valsé entre nouvelles chansons et titres classiques, proposant un échantillon de leur discographie complète. Ils ont certainement trouvé une façon de rester fidèle à leurs racines tout en gardant un son frais avec leur nouveau matériel.

Pour en savoir plus sur le groupe:
Onslaught. Sy Keeler: Voix (remplacé par Neil Turbin pour la partie américaine de la tournée) | Nige Rockett: Guitares | Jeff Williams: Guitare basse | Andy Rosser-Davies: Guitares | Mic Hourihan: Batterie | Leigh Chambers: Guitares

Le groupe a traversé des moments difficiles ces derniers temps. Avec leur chanteur annonçant qu'il ne serait pas présent pour la section américaine de leur tournée internationale*, le groupe a été confronté à deux options: annuler la tournée ou engager un remplaçant. N’en étant pas à son premier barbecue, Onslaught a décidé d’aller de l’avant et a fait appel à Neil Turbin pour assurer le vocal principal. L'ancien chanteur d’Anthrax était un excellent choix en remplacement de Keeler et son expérience en tant que chanteur n’est plus à discuter.

Avec des titres comme Killing Peace, Sound of Violence et Power from Hell, le groupe a couvert près de trente ans de thrash métal en près d’une heure. C’était génial de voir et entendre une si longue carrière condensée en un si court laps de temps et la formation nous a montré combien la créativité peut faire partie intégrante d’un projet sans dévier de l'objectif ultime. En ce qui concerne Onslaught, cet objectif n’est rien de moins que de produire le plus rapide, le plus méchant et le plus accrocheur du thrash métal.

J’étais à la fois curieuse et anxieuse de voir le rendu du remplacement de Keeler par Turbin et j’avoue être ressortie du Petit Campus avec des sentiments mitigés. Le charisme grandiose que je lui connaissais était bel et bien là et sa voix rauque et puissante s’harmonisait naturellement avec les riffs rapides et agressifs qui sont devenus la marque de commerce de la formation britannique. Peut-être était-ce le fait qu'il avait un iPad à portée de mains pour lire les paroles de temps en temps? N’empêche qu’il avait l'air peu sûr à certains moments et sa présence de scène en a pris un coup. Le concert a tout de même été des plus divertissant et la foule ne semblait pas vraiment dérangée de ce fait, accueillant Onslaught avec des acclamations, un pit des plus violents et des ‘devil horns’ à la pelletée.

Pour en savoir plus sur le groupe:
https://www.facebook.com/onslaughtuk


* Sy Keeler a dû s’abstenir de participer à la portion américaine de la tournée en raison des problèmes de santé de son fils et toute l’équipe de Québec Métal aimerait transmettre ses pensées les plus sincères de courage et de considération à la famille Keeler en ces temps difficiles.

Review : Isanielle Enright
Photos : Alain Labonte
13 Media Concerts: http://www.13media.ca/

©Québec-Métal
 


Thrash Invasion Tour @ The Petit Campus

By Isanielle Enright


With Sy Keeler announcing he was going to sit out most of the American part of the Thrash Invasion Tour*, I was afraid it wasn’t going to be much of an invasion on Sunday at Petit Campus. It is always a delicate matter to replace your headlining frontman and I was anxious to see how the show was going to turn out. What I saw was a well-geared, all out classically awesome metal show.Eclipse Prophecy. David Mc Gregor : Vocals | Danny Mc Gregor: Rhythm Guitars | Pierre-Olivier Mérizzi: Lead Guitars | Maxime Legault: Bass Guitar  | Lucas Biron: Drums

The only Canadian band of the whole tour had the honours of hitting the stage first and they did so with a heavy epic soundtrack announcing things were about to get seriously power metal at the Petit Campus before Onslaught’s turn. The clean vocals and instrumental sections were unexpected. I had the feeling the whole bill would have been thrash metal infused through and through and the power metal introduction to the evening came as a refreshing change to the kind of bands we usually see tagging along with thrash headliners.

With themes like schizophrenia and Judgment day, they combined machine-gun paced rhythms, powerful and brutal vocals and mind blowing guitar riffs to deliver a very entertaining performance. I was saddened to see most of the crowd arrive towards the end of their set because these guys really deserve a good listen. Not only their music was interesting and very well executed, their setlist staging was impeccable and didn’t leave room for a single second of silence. They left the stage like conquerors at home, shaking hands and thanking their fans. A band to discover if you haven’t already.

To learn more about the band:
VX36. Nate Klug: Guitar, Vocals |,Ben Smith: Drums | Arnie Rodriguez: Bass

VX36 had that perfect balance between thrash, speed and groove metal. Halfway between the sound of Virginia and California, the trio managed to craft very complete musical arrangements that will get you headbanging in no time. Groove infused thrash metal is everything you could possibly want at a metal concert and these guys delivered the goods like the pros they are.

Tasty bass lines and fast-paced drums met angry guitar chords and even angrier vocals that still maintained a touch of melody. By the three quarters of their set, the venue didn’t feel like a Sunday night show anymore. The place was packed! Their talent, angry attitude and great musicianship won the crowd instantly and some people didn’t even bother stopping at the coat check before throwing themselves in the pit. I would definitely like to see these guys come back to Montreal more often. They throw down a hell of a show.

To learn more about the band:
Artillery. Michael Bastholm Dahl: Vocals | Michael Stützer: Guitars | Morten Stützer: Guitars | Peter Thorslund: Bass | Josua Madsen: Drums

Danish pioneers of thrash metal Artillery were there to show that 33 years of metal has no equal. Launching their set with a tribal rhythmic track, they definitely let us know we were in for a good time. Their incredible experience touring all over the world paid off and these musicians have been taking notes during the three decades they’ve spent on stage and in studio. The versatility of their music kept us on our toes and the vocals Michael Bastholm Dahl, who joined Artillery about two years ago, blended in perfectly. You would think he has always been in the band. 

I estimated the crowd at 120 people and Artillery had each and every one of them in the palm of their hands.They were just so energetic, in both music and attitude, that we couldn’t help but return the favour. Touring around the globe to promote their latest album, Legions, they waltzed between new songs and classics, giving a complete sample of their discography. They definitely have found a way to stay true to their roots while keeping a fresh sound with their new material.

To learn more about the band:
Onslaught. Sy Keeler: Vocals (replaced by Neil Turbin for the American part of the tour) | Nige Rockett: Guitars | Jeff Williams: Bass | Andy Rosser-Davies: Guitars | Mic Hourihan: Drums | Leigh Chambers: Guitars

The band has gone through some rough times lately. With their lead singer announcing he wasn’t going to be present for the American section of their world tour*, the band was faced with two options: cancel the tour of get a replacement. Obviously not at their first barbecue, Onslaught decided to keep going forward and got Neil Turbin on board. The former Anthrax singer was a great choice as Keeler’s replacement and his experience as a frontman isn’t up for debate.

With titles like Killing peace, Sound of Violence and Power from Hell, the band covered almost thirty years of thrash metal in about an hour. It was great to witness such a long-term endeavor condensed into such a short period of time for us and showed how much creativity can be injected into a project without straining from the ultimate goal. As far as Onslaught is concerned, that goal is nothing but delivering the fastest, meanest, catchiest thrash metal out there.

I was both anxious and thrilled to see how Turbin would fare as their temporary frontman and I got out of the Petit Campus with mixed feelings. The grandiose charisma that I knew him was definitely there and his harsh and powerful voice mixed naturally with the fast and aggressive riffs that have become the trademark of the British formation. Maybe it was the fact he had an iPad at hands’ reach so he could read the lyrics from time to time? Nevertheless, he looked unsure at times and realizing he wasn’t fully prepared to be on stage threw me off a little. It was still a very enjoyable show and the crowd obviously didn’t mind, welcoming Onslaught with cheers, a violent pit and horns up by the dozen.

To learn more about the band:
*Sy Keeler had to sit this one out because of the ongoing health issues with his son and everybody at Quebec Metal would like to extend our most sincere thoughts of courage and consideration to the Keeler family in these trying times.

Review: Isanielle Enright
Photos: Alain Labonte
13 Media Concerts: http://www.13media.ca/
©Québec-Métal