Saturday, 21 October 2017

Bang Your Head Festival: New Bands Announcement!!


The 2018 edition of the Bang Your Head Festival, will took part on july 12th to july 14th 2018 in Balingen in Germany - Québec-Métal was covering this festival in 2017, and i can say one thing.
This is an awsome metal festival, with great band on the bill. 2 stages, 1 outdoor and 1 indoor. Many great food display, and lots of place for the camping area, and we dont have to forgot the metal market.

After already announced Exodus - Eclipse - Loudness.

Today, the festival announce new band for the 2018 edition:

God Dethroned

Amaranthe

Amophis 

Refuge

Primordial

Tygers of Pang Tang

Mystic Prophecy



More bands to be announced soon !!

So are you ready for 2018 Bang Your Head Festival ?
Then go get your tickets or week-end passes on the link below!!

 
 Bang Your Head Festival: http://www.bang-your-head.de/site_byh/index.php
Quebec-Metal Facebook: https://www.facebook.com/QuebecMetal/
Text by Alain Labonte
©Québec-Métal

Thursday, 19 October 2017

CD Critics: Divine Incorporated - Salvation (2016)


(French only !!!)

Critique CD

Divine Incorporated - Salvation (2016)

Le groupe:
Alex Lépine – Voix & Basse
François Leblond – Guitare
Patrick Mcnamara– Guitare
Charles Morissette – Drumss

Les Chansons:
01 – From Other World
02 – Fallen into Oblivion
03 – Unnumbered Memories
04 – My Divided Mind
05 – After Darkness Arose (Le Nouvel Ordre Mondial)
06 – The Bogeyman
07 – Underland Chronicles
08 – The Game
09 – Salvation (Battle of the Immortals)
10 – Aftermath
11 – Unholy Masquerade
12 – Prison of Misery (The Legacy)

Divine Incorporated est un groupe de la belle région des Canton de l’Est, plus précisément de Sherbrooke. Le groupe officie dans un registre très progressif qui incorpore des éléments thrash mais aussi d’un métal mélodique. Le groupe a sorti leur premier album qu’est Salvation (2016). Depuis la sortie de l’album, un changement de guitariste est survenu. À l’origine lors de l’enregistrement de l’album, c’était Charles Olivier Dallaire qui avait participé à quelques parties de guitare, mais depuis, remplacé par Patrick Mcnamara. Certes vous aurez remarqué, que l’album a été mit sur le marché vers la fin 2016,parfois nous faisons de belles découvertes en retard et c’est le cas ici. Alors c’est pour ça que Québec-Métal vous écris, oui en retard mais vaut mieux tard que jamais, une critique sur ce premier album que j’ai le plaisir de vous faire découvrir. Alors je vous invite a venir découvrir ces douze pistes que contient cet album qu’est Salvation.

Le tout débute avec la pièce From Other World d’une manière très mélodique et narrative et au bout de quelques secondes, le rythme s’enflamme légèrement. Le coté mélodique des guitares est vraiment évident mais surtout le coté progressif. Une petite voix growl et sombre se dissimule très bien dans les parties claires du chanteur. Je ressens certaines complexités d’exécution dans l’ensemble des instruments et qui sont très bien interprétées. Certains riffs plus thrash viennent se dissimuler ici et là dans la pièce. Fallen into Oblivion offre une dynamique complètement différente, certes le coté mélodique demeure présent, par contre cette dernière est plus heavy et contient des riffs plus soutenus. Une voix hautement mélodique et bien foutue. Le changement entre les parties heavy et le coté plus mélodieux est sublime et on ne se perd aucunement dans l’ensemble rythmique. Un solo exécuté de main de maitre incorporé avec cette belle ambiance progressive. Unnumbered Memories offre elle aussi une autre ambiance dans sa dynamique rythmique. Une chanson qu'on peut facilement suivre et chanter en même temps que le chanteur. La partie vocale plus growl revient sur cette chanson, et comme je le précisais plus haut, il est vraiment bien dissimulée et offre une ambiance qui va parfaitement avec le rythme musical. Une batterie soutenue qui offre un bon rythme dur et heavy. My Divided Mind est plus mélodique et si vous prenez le temps de vous concentrer sur le son d’ambiance, vous pourrez ressentir une certaine influence Metallica. Les ambiances rendues par les guitares sont tout simplement irrésistibles. À un certain moment pendant la pièce, le ton se durci mais demeure néanmoins très progressif. After Darkness Arose (Le Nouvel Ordre Mondial) est une pièce nettement plus rythmée tout en gardant l'aspect mélodique pratiqué le du groupe depuis le début de l’album. La voix devient plus agressive à certains moments mais ne perd jamais sa touche mélodique. Solo magnifiquement interprété encore une fois. The Bogeyman, une pièce tout simplement heavy et plus lourde, mais attention la touche progressive n’en est pas pour autant affectée, au contraire, très omniprésente et c,est ce qui donne un rendu final vraiment efficace et puissant. Un côté technique fort évident sur cette dernière avec des changement de rythmique qui offrent une ambiance agréable d’écoute. Underland Chronicles avec son début plus mélodique, offre une ambiance totalement différente des pièces précédentes. Je ferme les yeux et je me laisse aisément emporter par la totalité des instruments et du rythme exécuté sur cette chanson. J’ai l'impression d’y entendre une belle ambiance en toile de fond d’un piano, même si, à certains moments le rythme devient plus rapide. L’ambiance de ballade et de pur musique progressive ne disparaît pas. The Game débute de façon plus rythmé et métal. De bonnes rythmiques venant des guitares. La voix growl amalgamée à la voix claire est tout simplement irrésistible. La batterie semble plus complexe à certains moments, offrant quand même une dynamique purement heavy. Sur cette chanson, tout y est rythme thrash, métal mélodique et progressive qui se fondent l’un dans l’autre avec souplesse. Salvation (Battle of the Immortals) qui est pièce titre de l’album est encore une chanson très puissante et heavy. L’ambiance vocale et le ton vocal sont sublime, Rythmique soutenue d’une double caisses de la batterie, du coté des guitares, des rythmiques rapides qui n’ont aucun problème a faire la transition vers un aspect nettement plus mélodique. Je manque de mot pour définir l’ambiance total qui s’y dégage, une écoute est obligatoire. Aftermath avec son intro à la Georges Bush qui parle de terrorisme et s’enchaîne une musique sombre et heavy avec une voix growl, puis le tout démarre avec une ambiance rapide mais progressive. Le rythme demeure soutenu et fort puissant. La voix growl demeure omniprésente tout au long de la chanson et étant combinée à la voix claire offre une ambiance de haute qualité. Unholy Masquerade reste dans un mode heavy,  sans jamais perdre ce bel aspect mélodique emprunté depuis le début de l’album. L’ensemble est homogène. Rythmiques de guitares efficaces, batterie avec une rythmique soutenue, la basse en toile de fond offre une belle ambiance. Une voix tout simplement irrésistible. Une autre chanson qui mérite une écoute exhaustive pour comprendre toutes les ambiances qui s’y dégagent. L’album ce termine avec Prison of Misery (The Legacy), cette pièce est une chanson stylé ballade ou nous avons la chance de voir l’étendue du talent des guitaristes. Des rythmes plus heavy viennent s’amalgamer aux ambiances déjà très efficaces. Voici une bonne façon de terminer un album.

Venant moi-même de la belle région de Sherbrooke, je savais déjà qu’il y avait des groupes métal de qualité, mais Divine Incorprated est un groupe complètement à part. Cela fait un certain moment qu’au Québec, plus précisément dans le milieu du métal progressif, que je n’avais entendu autant de talent. Salvation est un album digne des grands du progressif comme Dream Theater ou Pain of Salvation, mais en plus heavy. Chaque chansons possèdent une identité particulière et donnant une ambiance savoureuse. Le talent des musiciens est tout simplement bluffant. Il n’y a aucun point mort sur cet album. Le niveau de composition est extrêmement élevé et de haute qualité. Du coté vocale, à plusieurs moments, nous avons le droit à une combinaison entre une ambiance growl comme toile de fond et une voix sublime, qui peut être plus mélodique que heavy. De sublimes ambiances seront perçu par l’auditeur et tout amateur de musique progressive ou de métal mélodique se régaleront de ces douze chansons de belles qualités. Dans le milieu des critiques CD, on ne donne jamais de note parfaite, par principe mais ici, cet album frôle la perfection d’exécution et de composition. Alors Québec-Métal vous encourage a fortement acheter l’album de Divine Incorporated qu’est Salavation.

Ma Note: 9/10

Québec-Métal Facebook: https://www.facebook.com/QuebecMetal/
Critique CD par Alain Labonte
Correction de texte par Sylvie Drolet
 ©Québec-Métal

Monday, 16 October 2017

CD Critics: Plan 4 - Lleva Tu Mente Al Limite (2017)

(French Only)


Critique CD

Plan 4 - Lleva Tu Mente Al Limite (2017)

Le groupe:
Knario Compiano – Voix
Pehuen Berdun – Guitare
Matias Solo – Basse
Gonxxxa Espejo – Batterie

Les chansons:
01 – Soy el Fin
02 – Ojos del Destructor
03 – Listos Para Mator
04 – En la Eternidad
05 – Lleva Tu Mente Al Limite
06 – La Pesadez de Un Nuevo Mundo
07 – Jamas Tendras Mi Gloria
08 – Enemigos del Sol
09 – La Lengua del Diablo
10 – Mi Revancha
11 – De Suenos Rotos
12 – Kamikazes

Plan 4 – ou plutôt Plan Cuatro, tel qu’on les appelle communément dans leur langue d’origine – est un groupe originaire de Buenos Aires en Argentine. Le groupe officie dans un registre hyper varié, mélangeant des éléments groove, trash, core et purement métal. Pour plusieurs d’entre vous, vous entendez parler de ce groupe pour la première fois, mais le groupe existe pourtant depuis 2003 et a déjà sorti cinq albums ainsi qu’un e.p., dont leur plus récent album : Lleva Tu Mente Al Limite. Justement, allons voir ce que les Argentins de Plan 4 ont à nous offrir sur cette nouvelle sortie.

L’album débute avec Soy el Fin. Un rythme hyper lourd et heavy dès le départ. Du heavy dans le sens le plus pur du terme. Le groove est instantanément entrainant. Naturellement, le chant est en langue espagnole, mais ça ne change rien à la dynamique de la chanson, au contraire, ça lui apporte une saveur nettement différente de l’anglais. Aucune pause n’est accordée à l’auditeur; headbang assuré sur cette pièce. La chanson groove se mélange très bien aux rythmiques trash et core. Ojos del Destructor demeure dans la même mouvance : rythmée, rapide et extrêmement entrainante. Une voix hautement criarde accompagne l’ambiance et s’en dégage de parfaite façon. À certains moments, il y a plusieurs cassures de rythme, mais elles ne sortent jamais l’auditeur du cadre heavy qui s’en dégage. Listos Para Mator est une courte chanson d’à peine deux minutes environ. Plus hardcore que les deux précédentes, mais toujours aussi heavy. Certaines rythmiques peuvent se rapprocher du punk, mais le groove qui s’en dégage garde la chanson dans une dynamique très heavy et puissante. En la Eternidad offre un son plus clair et lisse, un son qui pourrait fait penser à du Five Finger Death Punch. Une voix plus claire et la guitare plus nuancée. Par contre un excellent groove s’en dégage, malgré le fait qu’elle soit moins heavy que les précédentes. Quelques pauses plus mélodiques ici et là en milieu de chanson. Lleva Tu Mente Al Limite est plus orientée vers le hardcore, avec une voix plus criarde et un bon groove de fond, grâce à la basse. L’ensemble demeure néanmoins très heavy et puissant. La Pesadez de Un Nuevo Mundo offre une certaine lenteur, un peu plus doom, lorgnant vers une rythmique ressemblant à un certain Black Sabbath. Tout au long de la chanson, une certaine rythmique provenant de la guitare reste soutenue et garde l’ensemble heavy, malgré les fortes mélodies qui y sont interprétées. Jamas Tendras Mi Gloria, c’est tout simplement du bon métal – orienté vers un style plutôt années 80. À la fois trash et heavy, incluant une voix nettement plus clean à certains moments, mais attention, la voix criarde ne disparait pas pour autant. Malgré cette partie plus mélodique à certains moments, l’ensemble demeure quand même heavy. Une chanson complètement différente du répertoire emprunté jusqu’à maintenant sur l’album. Enemigos del Sol revient vite au galop avec un son plus lourd et rapide; une pièce nettement plus proche d’un groove trash métal avec plusieurs cassures de rythmique très bien faites. La guitare sous accordée offre une dynamique fort intéressante. La Lengua del Diablo avec son entrée plus lente et proche d’une ballade, nous emmène plus vers un métal traditionnel qui incite l’auditeur à bouger la tête et à suivre le rythme de la chanson avec joie. Une excellente pièce très bien conçue. Mi Revancha, avec sa guitare rapide dès le départ, nous annonce qu’on va avoir droit à du headbang assuré, et c’est le cas. Une pièce très rapide qui offre certain break plus groovy. L’ensemble qui s’en dégage et tout simplement époustouflant. La voix criarde est sublime et s’accorde parfaitement à la rythmique, mais aussi à l’ambiance qui s’en dégage, car à certains moments, cette même voix devient plus claire. De Suenos Rotos, avec son rythme plus proche d’un power métal, est tout simplement fantastique. J’embarque automatiquement dans son rythme. La guitare est très efficace dans sa rythmique. De belles ambiances sonores grâce à l’ensemble des instruments. Une pièce à écouter d’urgence. Et le tout se termine par la chanson Kamikazes. Plus lourde au départ, mais sans attendre, l’ensemble des musiciens envoie une rythmique complètement déjantée et puissante, avec de bons riffs provenant de la guitare. Heureusement qu’à certains moments, le rythme devient plus mélodique, car je deviens complètement essoufflé juste à l’écouter tellement elle est hyper heavy et rapide.

Plan 4 et son nouvel album, Lleva Tu Mente Al Limite, a nettement fait un pas en avant, si on considère le tout par rapport aux quatre albums précédents. Une voix hyper dynamique : à certains moments criarde et à d’autres moments très mélodique et bien interprétée. Ici, on a la preuve que la barrière de la langue ne peut pas altérer l’ensemble musical de l’album, au contraire. Ici, on a droit à un album très groove, lorgnant vers un hardcore de bonne facture, mais qui emprunte plusieurs influences d’autres styles de métal, comme le trash ou le power métal. Une guitare très heavy, qui nous offre des riffs d’enfer et une rythmique soutenue et fort efficace. La basse est omniprésente sur plusieurs chansons et on la ressent très bien. Une batterie très bien exécutée et qui offre ce petit côté plus métal des fois sur certaines chansons. Avec Lleva Tu Mente Al Limite, Plan 4 nous offre un album de haute qualité qui n’a pas, à mon avis, de faille majeure dans son exécution globale. Une belle production et un son d’ensemble très solides et puissants. Voilà votre chance de découvrir un groupe venant d’Argentine et qui mérite amplement qu’on les découvre d’urgence.

Ma note: 8/10

 
En La Eternidad vidéoclip: https://www.youtube.com/watch?v=D5YLg-HwngM
Lleva Tu Mente Al Limite Lyric vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=qOt9M_NVlV4
Québec-Métal Facebook: https://www.facebook.com/QuebecMetal/
Critique CD par Alain Labonte
Correction de texte par Claire.S
©Québec-Métal

Friday, 13 October 2017

CD Critics: Pänzer – Fatal Command (2017)

(french only)


Critique CD

Panzer – Fatal Command (2017)

Le groupe:
Schmier – Voix & Basse
Pontus Norgren – Guitare
V.O. Pulver – Guitare
Stefan Schwarzmann – Drums

Les Chansons:
01 – Satan’s Hollow
02 – Fatal Command
03 – We Can Not be Silenced
04I’ll Bring You the Night
05 Scorn and Hate
06 – Afflicted
07 – Skullbreaker
08 – Bleeding Allies
09 – The Decline (…And the Downfall)
10 – Mistaken
11 – Promised Land
12 – Wheels of Steel (Saxon cover)


Panzer fût considéré comme un super groupe en 2014 lors de la sortie de leur premier album qu’est Send Them All to Hell (2014) grâce à la renommée de ces membres. Il est certain que  lorsque nous avons dans le même groupe, Schmier (Destruction)-Stefan Schwarzmann (Accept) et Herman Frank (Accept) nous sommes en droit de le penser, mais non, Panzer est un véritable groupe et le prouve avec la sortie de leur deuxième album qu’est Fatal Command (2017). Cette fois avec un changement de personnel à son bord, le départ d’Herman Frank et la venue de Pontus Norgren (Hammerfall) et un guitariste supplémentaire avec V.O. Pulver. Le groupe porte le nom de Panzer mais pour le différencié d’un autre groupe portant le même nom, le groupe est aussi appelé The German Panzer. Leur album précédent avait reçu un accueil très positif avec un power métal teinté de trash pouvant être appelé aussi teutonic métal à son meilleur. Il est maintenant temps d’examiner ce nouvel album chanson par chanson.

Le tout commence pas Satan’s Hollow, dès le départ nous avons droit à une dynamique rythmique digne des plus grands groupes de power métal. La voix de Schmier est à son meilleur, une belle combinaison efficace entre le chanteur et les backs vocales, même qu’à un certain moment je me laisse emporter comme si j’écoutais du Hammerfall en version plus heavy, des solos à l’emporte-pièce qui amène une certaine touche mélodique. Fatal Command est la pièce titre, cette pièce résonne avec la basse qui donne un excellent groove à l’ensemble. Le rythme est plus ralenti mais non dépourvu d’énergie. La voix criarde emmène une autre dimension au terme power métal sans toutefois perdre au change la dynamique empruntée par le groupe. We can Not be Silenced offre une tout autre dynamique, chanson plus nuancée mais qui garde sa voie plus mélodique et gardant aussi un certain côté plus heavy grâce à la rythmique de la batterie, encore une fois un solo de très grande qualité. I’ll Bring You the Night nous offre des riffs plus cassés au départ mais le côté power métal traditionnel nous reviens très vite avec une rythmique soutenue à plusieurs moments. La basse et les guitares offrent une ambiance superbement bien foutue, une chanson conçue sur mesure pour la scène. Scorn and Hate débute d’une façon te mélodiques et le rythme devient plus rapide donnant une ambiance festive qui ressemble beaucoup à du Accept de la belle époque, des refrains que tous chanteront avec joie. De belles rythmiques provenant des guitares. Afflicted est une chanson de pure power métal hyper rythmé grâce aux riffs rapide des guitares mais aussi grâce au groove emmené avec la basse et la batterie. Encore une fois la voix de Schmier est magnifiquement interprétée et heavy à souhait. Cette pièce fera un carton sur scène assurément. Skyllbreaker offre une dynamique groovy dût à là lenteur du rythme et à la voix sombre. Plus mélodique sans être dépourvu d’un côté heavy très efficace, une pièce totalement différente du répertoire démontré ci-haut. Bleeding Allies est nettement plus déjantée, offrant certains aspects plus thrash dans son ambiance, une chanson que je considèrerais plus speed métal qui fera headbanger à coup sûr plusieurs d’entre vous. J’aime les différentes directions que la chanson prend grâce aux différents changements de rythmique. The Decline (...And the Downfall) est complètement à l’opposé de la pièce précédente, plus lourde dans le rythme mais aussi la voix est plus lente et sombre. Par contre la dynamique n’en est pas affectée au contraire cette dernière apporte une ambiance nettement différente sans trop sorti du power métal. Les chœurs de chant sont tout simplement sublimes, de bons solos avec un ton plus haut. Selon moi une chanson plus technique et extrêmement efficace dans son rendu final. Mistaken avec son début quasi militaire grâce à la batterie se dirigeant vers un power métal mélangeant divers aspects de ce style que cela soit une ambiance plus néo-classique mélangé au power métal traditionnel. Très énergique dans son ensemble, une voix puissante combinée encore une fois au back vocal, et tout simplement irrésistible et qui nous incites a chanter le refrain avec le groupe. Promised Land offre un rythme puissant et soutenu avec de belles ambiances venant des guitares, encore une fois la voix est hautement criarde et puissante. Une pièce digne du power métal Allemand de haute qualité. Le tout se termine par un hommage à Saxon avec la reprise de Wheels of Steel. Grâce à la puissance vocale de Schmier, ainsi qu'au grand respect de la chanson d’origine, le groupe nous ramène dans nos souvenirs des années 1980 avec joie.

Panzer a nettement fait un pas de plus vers l’avant avec ce nouvel album. Fatal Command est un album très abouti et varié,  un bon mélange entre rythmique power métal et certains éléments trash dissimulés ici et là sur l’ensemble de l’album. La venue de nouveaux membres a, à mon avis apporté un plus à la dynamique du groupe. Des solos magnifiquement interprétés qu’il soient mélodiques ou complètement à l’emporte-pièce. Plusieurs chansons sur cet album sont susceptibles d’être joué sur scène et feront mouche à coup sûr. Fatal Command devrait et devra être dans toute discographie de fans de power et thrash métal.

Ma note : 8/10

 
Panzer: https://www.facebook.com/TheGermanPanzer
Nuclear Blast: http://www.nuclearblast.com/en/label/
Fatal Command vidéoclip: https://www.youtube.com/watch?v=T0RRjPo9cSY
Quebec-Metal Facebook: https://www.facebook.com/QuebecMetal
Critique CD par Alain Labonte
Correction de texte par Sylvie Drolet
©Québec-Métal