Alcatraz Festival 2018

Friday, 29 November 2013

Cd Critics : Burning the Oppressor - Verbal Aggressor (2013)

French Version Only !!!!

Critique CD

Burning the Oppressor - Verbal Aggressor (2013)

Le Groupe :

JeanFeu : Vocals
JF Roy : Lead Guitars
Sam Venne : Drums
Gab : Bass

Les Chansons :

1 - The Aggression
2 - Pissed Off
3 - Verbal Aggressor
4 - Qc Militia (feat. Olishit de Citizen Vicious)
5 - You Can't Hide
6 - The Puppeteers Audience (feat. JM de Mass Murder Messiah)
7 - Mute
8 - Sans Pitié (feat. Oscar de Anonymus)
9 - Always the Same
10 - Built Like a Tank (feat. Petrick de Reanimator)
11 - It's all Lost
12 - Shoot-Reload-Repeat

Après un très bon album nommé « The Ignition », Burning the opressor nous reviens cette fois avec son nouveau rejeton qu'est « Verbal Aggression », le groupe officie dans un registre « core » et je dirai dans tous les sens du mot que sa sois du « trash au death qu'au metalcore » du moment que le mot « core » y figure, mais après un excellent premier album, quoi s'attendre de ce deuxième, ce est-ce que nous allons voire a l'instant.

Le tout débute avec " The Aggression " entrée calme et classique, mais qui prépare l'auditeur a ce que s'en viens, " Pissed Off " interpelle automatiquement et laisse présager une destruction total de " riff ", pas de repos pour le " fan " guerrier, rythme assez rapide, excellent groove, bonne mélodie du coté guitare, " Verbal Aggressor ", plus mélodieuse mais sans enlever le coté agressif et rythmé de la pièce, viens ensuite " Qc Militia " avec en " guest ", Olishit de Citizen Vicious, plus " groovy " que les précédentes, mais sans y enlever rien, solo mélodieux, la voix hargneuse omni présente, un bon duo de voix, " You Can't Hide " et totalement déjanté et ultra agressive, jusqu’à maintenant je n'ai pas eu le temps de respirer tellement l'album déménage pour prendre ce terme, rythme ultra rapide, mais le coté harmonieux de la guitare donne des mélodie qui se mélange tres bien au coté agressif de la pièce, " The Puppeteers Audience " as aussi un " guest " de choix en JM de Mass Murder Messiah, nettement plus agressive mais moins rythmé que les précédentes, ce qui donne un semblant de pause a l'auditeur, " Mute " ressemble énormément as du " Lamb of God " mais survitaminé, très bon " groove " au relent " Trash ", " Sans Pitié " est chanté en français et as aussi un invitée de choix en la personne de Oscar du groupe Anonymus, tres bonne chanson rapide et furieuse, un rythme soutenue et accrocheur, " Always the Same " est définitivement très " Thrash " a mon avis est totalement dans un esprit du vieux " trash " des années 80 mais avec une grosse production d'aujourd'hui et une voix " core " fort agréable a l'écoute, " Built Like a Tank " suis l'esprit de la précédente mais avec une agressivité et une rage qui lui donne une excellente saveur, " It's a Lost " est plus technique a mon avis, aucun répit jusqu’à maintenant, rythme soutenue et voix en cœur, l'album se termine avec " Shoot-Reload-Repeat " toujours dans la même veine, " riff " ultra rapide et soutenue, on retrouve toujours cette excellent " groove " qui accompagne cette tuerie musical.

Que dire de ce nouvel album, mission réussie, très agressif, mais à la fois remplie d'harmonie du coté de la guitare, JeanFeu a la voix est complètement en feu, sa voix ressort magnifiquement bien et très agressive, coté production, c'est dû lourd, très bien faire et je crois que toutes ces pièces ont un fort potentiel sur scène, la pochette est superbe, l'album est auto produit par le groupe lui-même, plusieurs invités sur l'album, je crois qu'avec cet album, Burning the Opressor a fortement passé a un niveau supérieur, comme je l’ai dit précédemment, cet album est une tuerie, très agressive à souhait, très bon arrangement. Québec-Métal vous le recommande fortement, et cet album est en lisse dans mon palmarès du top 3 des albums de l'année 2013.

** a noté que des back vocal supplémentaire ont été fait sur Verbal Aggressor - You Can't Hide et It's all Lost par Marc Légaré de La Corriveau et Dave Rouleau de Ondes Chocs mais aussi du fan numéro 1 du groupe Fred Ranville. **

Ma Note : 9/10


https://www.facebook.com/burningtheoppressor

Alain Labonté (Québec-Métal)

No comments:

Post a Comment