Alcatraz Festival 2018

Wednesday, 5 August 2015

CD Ctitics: Anonymus - Envers et Contre Tous (2015)


(English will follow)



Critique CD

Anonymus – Envers et Contre tous (2015)

Le groupe:
Oscar Souto: Basse et voix principale
Daniel Souto: Guitare et back vocals
Jeff Fortin: Guitare et back vocals
Carlos Araya: Percussions et back vocals

Les chansons:
01 - Tu es mes Démons

02 - Dieu seul le Sait

03 - Décrisse

04 - Envers et Contre Tous

05 - Nous Sommes…

06 - Trahison

07 - Carambolage

08 - De tout pour faire un Fou

09 - Toujours plus mais Toujours Moins

10 - Chaque Seconde Compte

Anonymus est né d’une bande de copains vers la fin des années 80 pour devenir un monstre sacré du métal Québécois, un incontournable et comme beaucoup s’amuse à le dire, les Megadeth du Québec. Il est vrai que leur musique est très puissante mélangeant Speed et Thrash métal avec une particularité ; le chant est en français. Ce qui n’est pas légion dans la vaste communauté métallique sur le globe. A ce jour, Anonymus nous a servi six albums de très bonne qualité dont le dernier en titre est État Brute paru en 2011. Quatre ans ont passés et voici maintenant leur nouveau rejeton qui se nomme Envers et Contre Tous. Selon le groupe, l’album serait le plus heavy de leur carrière, alors allons constater par nous-mêmes l’étendu que cet album risque de provoquer en dégât d’headbanging.


Le tout débute par la chanson Tu es mes Démons qui donne un début en emporte pièces, ce qui laisse présager un rythme infernal et rempli de puissance. La rythmique est très rapide et les guitares, avec leurs changements de rythmique, offre une pièce en or pour débuter les hostilités de ce nouvel album. Dieu Seul le Sait commence aussi avec une rythmique extrêmement rapide pour reprendre un tempo plus Thrash par la suite. La voix d’Oscar Souto est hautement perchée et criée, mais fortement efficace.  Du côté de la batterie, le rythme est fortement puissant mais aussi dynamique en même temps. Décrisse débute sur une rythmique quasi blast beat et très rapide. Du côté des guitares, que dire de plus qu’extrêmement puissantes. Cela nous force à headbanger sans pouvoir se retenir. Il y a beaucoup de changement de tempo, mais sans jamais que la pièce perde de sa puissance. Envers et Contre Tous est la pièce titre de l’album.  Une chanson de pur Thrash avec une rythmique hyper dynamique. Une chanson qui fera surement fureur sur scène avec un mosh pit garanti.  Le tout est suivi de la chanson Nous Sommes…, qui ramène après plusieurs années d’absence avec le groupe, l’ex guitariste chanteur Marco Calliari. Ce dernier a passé tout près de 17 ans dans le groupe. Le tout débute en douceur, quasiment en version baroque, voire théâtrale. Mais attention, c’est loin d’être une ballade! La chanson est vraiment rapide et aussi la plus longue de l’album. Ce qu’on peut dire, c’est que le thème emprunter ici, est vraiment un retour à la source dans l’histoire du groupe. Le jeu des guitares est encore très solide avec solo a l’emporte pièce et que dire de la batterie qui nous offre une puissance hors de l’ordinaire. Trahison est plus atmosphérique dans son approche au début mais change rapidement de rythmique pour nous emmener vers un horizon mélangeant aisément le Speed métal et le Thrash. Carambolage nous offre des changements de tempo a maintes reprise mais toujours aussi efficace dans le rythme emprunté depuis le début de l’album. La voix demeure toujours fortement puissante et le mélange qu’on voit souvent sur cet album entre la voix principal et les back vocals est simplement sublime. De tout pour faire un Fou débute dans un style un plus Death qu’habituellement, d’après la rythmique de départ. Mais, ne vous inquiétez pas, le coté Thrash revient vite au galop.  La pièce en est tellement rapide, que même moi, je deviens essoufflé pour les musiciens. On retrouve encore plusieurs changement de tempo fort solides et encore un solo hyper efficace sans que la section percussion ne prenne de repos.  Une autre chanson taillée sur mesure pour la scène. Toujours Plus Mais toujours Moins est l’avant dernière pièce de l’album, qui jusqu’à maintenant ne nous a laissé aucun répit et ce n’est pas avec cette dernière que les choses vont changer. Au contraire, encore une fois ici, le groupe emprunte une voie ultra rapide et fortement heavy. Chaque Seconde Compte est la dernière chanson de l’album et quoi de mieux que de terminer le tout avec, encore une fois, une chanson qui viendra tout arracher sur son passage. Alors pourquoi niaiser, car comme le groupe le dit : Chaque Seconde Compte.

  
Lors d’une de mes rencontres avec Oscar Souto, il y a quelques mois, alors qu’il était en prestation avec son autre groupe nommé Dizzygoth, il m’avait avancé que le prochain album d’Anonymus serait leur plus heavy et puissant en carrière et il n’a pas menti. Ici, on a droit a du Speed et du Thrash d’une puissance énorme.  Dix chansons bien foutues dont plusieurs pourrons être utilisées sur scène et faire leurs effets immédiats.  Le jeu de Carlos Araya sur la batterie et tout simplement phénoménal et d’une puissance hors de l’ordinaire. Si on va du côté des guitares, on ne peut dire qu’une chose; totalement heavy à souhait et de superbes solos. Même si le chant est en français, le tout reste totalement accessible à tous les métalleux de la planète. Car peu importe la langue qu’on chante, ici ça devient secondaire. Car même avec la voix hautement criarde et puissante d’Oscar Souto, le style et la qualité des chansons est tout simplement magistral.  Anonymus vient encore une fois d’évoluer et d’emmener une nouvelle brique à la forteresse métallique qu’est ce groupe.

Ma Note: 9/10
Critique : Alain Labonte
Correction : Mélanie Goulet
©Québec-Métal



  
CD Critic

Anonymus – Envers et Contre tous (2015)

The band:
Oscar Souto: Bass and lead vocal
Daniel Souto: Guitar and backing vocals
Jeff Fortin: Guitar and backing vocals
Carlos Araya: Drums and backing vocals

Songs:
01 - Tu es mes Démons

02 - Dieu seul le Sait

03 - Décrisse

04 - Envers et Contre Tous

05 - Nous Sommes…

06 - Trahison

07 - Carambolage

08 - De tout pour faire un Fou

09 - Toujours plus mais Toujours Moins

10 - Chaque Seconde Compte

Anonymus was born of a group of friends in the late 80's to become a sacred monster in the Québec metal scene, a staple and as much people like to call them: the Megadeth from Quebec. It is true that their music is very powerful mixing Speed and Thrash metal with a particularity; the song is in French. This is not that common in the vast metal community on the globe. To date, Anonymus served us with six very good albums; the latest, État Brute, appeared in 2011. Four years have passed and now here is their new offspring which is called Envers et Contre Tous. According to the group, the album is the heaviest in their careers. So let's see for ourselves, the extent that this album could result in damage from headbanging.

  
It all starts with the song Tu es mes Démons that gives a good beginning, which suggests a breakneck pace and full of power. The rhythm is very fast and guitars, with their rhythmic changes, offers a gold coin to start the hostilities of this new album. Dieu Seul le Sait also begins with an extremely rapid rhythm to resume a more Thrash tempo thereafter. The voice of Oscar Souto is highly pitched and screamed, but highly effective. On the side of the drums, the rhythm is highly powerful but dynamic at the same time. Décrisse starts almost on a rhythmical very fast blast beat. As for guitars, what more to say then; extremely powerful.  This invites us to headbang without restraining ourselves. There are a lot of tempo changes, but the piece never loses its power. Envers et Contre Tous is the album title. It is a pure Thrash song with a hyper dynamic rhythm. A song that will surely be a hit on stage, with a guaranteed mosh pit. This is followed by the song Nous Sommes…, which includes the returns, after several years of absence with the band, the former guitarist and singer Marco Calliari. The latter has spent close to 17 years in the band. The song begins gently, almost in a baroque style with an hint of atheatrical side. But beware; this is far from a ballad! The song is really fast and also the longest of the album. What we can say is that the theme borrowed here is really a return to the source in the group's history. The guitars riffs are still very strong with solid solo pieces and what about the drums, which offer power out of the ordinary. Trahison is more atmospheric in its approach at first but quickly changes rhythmically to take us towards a horizon easily mixing Speed metal and Thrash. Carambolage offers us many tempo changes but is still effective with rhythm borrowed from the beginning of the album. The voice is strong and powerful and the mixing between the lead voice and the back vocals, often seen on this album, is simply sublime. De tout pour faire un Fou begins in a more Death metal style as usual. But do not worries, the Thrash side returns quickly. The piece is so fast, that even I, becomes breathless for musicians. We can still find several very solid tempo changes and super efficient solo. All that, with the drums never resting. This is another song tailored for the stage. Toujours Plus Mais toujours Moins is the before last piece of the album, which until now has left us no respite and that will not change with this song. Rather, here again, the band takes a very fast and very heavy track. Chaque Seconde Compte is the last song on the album and what better way to finish it off with. Again, that is a song that will conquer everything in its path. So why wait, because as the group says: every second counts.

  
During one of my meetings with Oscar Souto, a few months ago, while he was delivering a show with his other band called Dizzygoth, he told me that Anonymus next album would be their heavier and powerful one in their career and he did not lie. Here, we are entitled to enormous powerful Speed and Thrash metal. Ten smashing songs, many can be used on stage and do their immediate effects. The play of Carlos Araya on drums is just phenomenal and powerful, out of the ordinary. If we go toward guitars, one can only say; totally heavy at will and great solos. Even if the songs are in French, all remains fully accessible to all metalheads around the world. Because no matter what language they sing, here it becomes secondary. Even with Oscar Souto high shrill and powerful voice, the style and quality of the songs is simply masterful. Anonymus comes again to evolve and brings a new brick to the metal fortress which can represent this band..

My rating: 9/10

Critic by Alain Labonte
Translation by Mélanie Goulet
©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment