Alcatraz Festival 2018

Monday, 21 September 2015

Concert Review: Anthrax/Motorhead live in Montreal (september 18th 2015)


(english will follow)



Motörhead avec invité spécial Anthrax et Dance Laury Dance
Olympia, vendredi 18 septembre 2015
Article écrit par Mélanie Goulet
Québec-Métal
  
Après les annulations et les spectacles écourtés de Motörhead, Montréal craignait de ne pas pourvoir voir le légendaire groupe à l’œuvre. Heureusement la santé de Lemmy semble mieux et il est en mesure de poursuivre les concerts selon son médecin.

Lemmy est une icône de la scène Hard Rock, Metal, plusieurs fans se sont déplacés pour Motörhead.  L’Olympia est plein à craquer. Le spectacle affiche complet. La foule consiste de gens plus âgés évidemment car le groupe existe depuis 1975, mais il y a aussi de plus jeunes.

Motörhead se produit pour cette tournée avec comme invité spécial, nul autre qu’Anthrax, un autre groupe qui roule depuis longtemps. Ces deux groupes continuent d’attirer les jeunes et les moins jeunes qui respectent ces musiciens qui ont donnés leur vie à la musique. Surtout en ce qui concerne Lemmy, ce dernier à tout donner pour la musique depuis les 40 dernières années et malheureusement ce mode de vie ne l’a pas épargné. C’est un Lemmy plus fragile que jamais qui s’est présenté devant la foule montréalaise.

Le groupe de Québec Dance Laury Dance a commencé la soirée. C’est avec une certaine nervosité que les membres de ce groupe ont livrés leurs chansons. Leurs compositions sont influencées par Motörhead et ça devait être un honneur de pouvoir ouvrir la soirée pour un de leur groupe culte. Les musiciens de Dance Laury Dance ont su mettre de l’ambiance dans la salle et ce fut une très bonne performance de ce groupe.

J’ai vu Anthrax lors de leur visite avec Voltbeat au Cepsum le 15 mai dernier. La seule différence majeure par rapport à la dernière fois est que le son était 1000 fois meilleur. J’étais bien contente de pouvoir entendre le groupe avec une meilleure qualité sonore. La scène est plus petite, donc la mise en scène est plus intéressante. Les 5 musiciens ont l’air moins dispersés sur la scène. De plus, la salle étant plus petite, ça donnait un spectacle plus intime. On voyait mieux les musiciens qui étaient comme à leurs habitudes très souriant et dynamiques. Ce sont de vraies bêtes de scène. Cette fois ci, c’est le batteur original, Charlie Benante qui est là. Il n’avait pas performé la dernière fois car il subissait une opération au poignet. Joey Belladonna est toujours dynamique et interagit beaucoup avec les fans. Frank Bello entraîne la foule et Scott Ian danse en rond avec sa guitare. Jon Donais est plus timide et concentré, mais il faut comprendre qu’il joue avec Anthrax depuis peu. Anthrax a joué plusieurs de ses classiques comme Antisocial, Caught In a Mosh et Got the Time. Il a aussi joué du vieux stock comme la chanson Medusa et des chansons qui viennent de leur dernier album, Worship Music. Ce fut un spectacle fort et un plaisir pour les yeux et les oreilles.

Nous devons attendre avant l’entrée sur scène de Motörhead. On sent une frénésie de la part de la foule et déjà les fans crient le nom du chanteur fétiche.  Le groupe britannique joui d’une réputation international et roule depuis 40 ans. Ce groupe est très significatif pour beaucoup de gens et nous savons que ce sera peut-être la dernière fois que nous le voyons se produire sur scène. Dès son arrivée sur scène, Lemmy ne bouge pas du tout. Il reste derrière son micro avec sa basse. Nous avons l’habitude de ne pas le voir bouger, mais là, il semble de glace. Par chance le guitariste, Phil Campbell, est très dynamique et est actif sur la scène. Il s’adresse souvent à la foule tout comme Lemmy d’ailleurs. La voix de ce dernier est faible et on sent qu’il n’est pas en forme. Il a livré la marchandise tout de même avec quelques adaptations sur certaines chansons comme Ace of Spades. La chanson est jouée sur un tempo un peu plus lent, mais cela n’empêche pas la foule de se déchaîner. Le batteur, Mikkey Dee, qui lui semble très en forme, nous a livré tout un solo ce qui a pu permettre à Lemmy de se reposer. Après un rappel avec deux chansons, No class et Overkill, le groupe quitte la scène avec Lemmy qui dit « Don’t forget us, we are Motörhead ». Est-ce que cela signifie qu’on ne reverra plus le groupe sur scène?  Pour être honnête, je souhaite à Lemmy du repos, car j’ai trouvé difficile de voir ce personnage mythique si faible sur scène. C’était émouvant comme spectacle et les gens quittent l’Olympia en gardant ce moment mémorable où ils ont pu voir leur chanteur iconique sur scène.

Dance Laury Dance: http://dancelaurydance.com/
Chronique: Mélanie Goulet
 ©Québec-Métal





Motörhead with special guest Anthrax and Dance Laury Dance
Olympia, Friday, September 18, 2015
Article written by Mélanie Goulet
Québec-Métal
  
After cancellations and shortened performances by Motörhead, Montreal was afraid to not see the legendary band at work. Fortunately Lemmy health looks better and he is able to continue with his concerts with his doctor approval. Lemmy is an icon in the Hard Rock, Metal scene, many fans turned out for Motörhead. The Olympia is packed. The show is sold out. The crowd consists of more aged people obviously because the group has existed since 1975 but there are also younger people.

Motörhead occurs for this tour with special guest, none other than Anthrax, another group that has been rolling for a long time. Both groups continue to attract young and less young that respects these musicians who have given their lives to music. Especially regarding Lemmy, the latter has given everything for music for the last 40 years and unfortunately this way of life has not spared him. This is a more fragile than ever Lemmy who appeared before the Montreal crowd.

The band Dance Laury Dance from Quebec City began the evening. It was with some nervousness that members of this band have delivered their songs. Their compositions are influenced by Motörhead and it must have been an honor to open the evening for a band of their worship. The Musicians from Dance Laury Dance were able to bring a good ambiance in the crowd and it was a very good performance from this band.

I saw Anthrax during their visit with Volbeat at Cepsum on May 15. The only major difference from last time is that the sound was 1000 times better. I was glad to hear the band with better sound quality. The scene is smaller, so the staging is more interesting. The 5 musicians seem less dispersed on stage. In addition, the room is smaller; it gave a more intimate show. We see the musicians better and as usual they were like their cheerful and dynamic patterns. These are real scene beasts. This time, it was the original drummer, Charlie Benante who was there. He had not performed the last time because he was undergoing a wrist operation. Joey Belladonna is always dynamic and interacts a lot with the fans. Frank Bello leads the crowd and Ian Scott dance round with his guitar. Jon Donais is more shy and focused, but we must understand that he started playing with Anthrax recently. Anthrax played several of its classics like Antisocial, Caught In a Mosh and Got the Time.  The band also played old stock like Medusa and songs that come from their latest album, Worship Music. It was a strong show and a feast for the eyes and ears.

We have to wait before the entry on stage of Motörhead. We can feel frenzy from the crowd and the fans are already screaming the name of their fetish singer. The British band enjoyes an international reputation and has been rolling for 40 years. This band is very significant for many people and we know that this may be the last time we see it on stage. Upon arrival on scene, Lemmy does not move at all. He stays behind his microphone with his bass. We usually do not see him moving a lot, but now he seems as ice. Luckily the guitarist, Phil Campbell, is very dynamic and is active on the scene. He often addresses the crowd as Lemmy elsewhere. The voice of the latter is low and we feel that he is not at his best fit. He has delivered all the same with some adaptations on some songs like Ace of Spades. The song is played on a slightly slower tempo, but this does not prevent the crowd go wild. The drummer, Mikkey Dee, that seems very fit, gave us quite a solo which could allow Lemmy to rest. After an Encore with two songs; No Class and Overkill, the band left the stage with Lemmy saying "Do not forget us, we are Motörhead." Does this mean that we will never again see the band on stage? To be honest, I wish Lemmy rest, because I found it difficult to see this mythical figure so weaken on stage. It was an emotional show and people leave the Olympia keeping this memorable moment were they saw their iconic singer on stage.

Dance Laury Dance: http://dancelaurydance.com/
Chronique: Mélanie Goulet
 ©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment