Alcatraz Festival 2018

Wednesday, 13 May 2015

The Book of Suffering - Interview with Cryptopsy


(English will follow)



The Book of Suffering – Entrevue avec Cryptopsy

Par un lundi matin pluvieux à Montréal, je me dirige vers le prestigieux studio The Grid pour rencontrer les membres du groupe death metal Cryptopsy et leur parler de leur toute nouvelle campagne de financement qui s’intitule «I Am a Part of the Book of Suffering Tome 1». L'entrevue est réalisée avec Flo Mounier (drums) – Chris Donaldson (guitare) et Olivier Pinard (basse).

Cryptopsy est un groupe de calibre international, débutons tout de même par qui est exactement Cryptopsy?

Flo: Cryptopsy est un groupe de death metal du Québec qui a vu le jour il y a environ 22 ans et qui joue de la grosse musique lourde. il est dur de définir Cryptopsy à cause de nos différentes périodes. Tout ce qu’on peut dire c’est que ça roule parce qu’on aime faire de la musique principalement.

Aujourd’hui vous nous annoncez une campagne de financement qui se nomme «I Am à Part of the Book of Suffering Tome 1». Pouvez-vous nous en parler un peu?

Flo: Si on a démarré cette campagne de financement, c’est surtout due au fait qu’on n'a pas de maison de disque mais aussi pour avoir un certain feedback de nos fans. Rien n’est coulé dans le béton sur le côté artistique et comme tu le sais déjà, l’industrie de la musique subit un gros changement aussi et c’est beaucoup plus difficile de faire ça par nous-même. Ce qu’on demande n’est pas beaucoup finalement si tu regardes les montants demandés dans la campagne, surtout si on considère les dépenses nécessaires dans le milieu de la musique. Alors on va surtout se baser sur la demande des fans et le montant demandé va surtout servir à améliorer l’aspect live du groupe, les chansons et tout ce qui entoure la musique du groupe. Comme vous le savez, en 2012 on a sorti un album avec nos propres sous et on a été impressionné par tout ce que ça nous a demandé pour le faire, alors c’est pour ça qu’on demande l’aide des fans.

Ici on parle d’une série d’E.P., il y a-t-il un nombre déterminé d’E.P. qui sortiront?

Flo: Moi j’aime le numéro 3, mais rien n’est coulé dans le béton pour l’instant à part les 4 premières chansons. On est très fier du nouveau matériel. C’est du Cryptopsy qui a pris une douche.

Olivier: Une trilogie ça serait bon. Le nouveau stock est moderne et ce n’est pas qu’on a changé pour aller chercher des jeunes, c’est du Cryptopsy il n'y a aucun doute mais c’est du sang neuf tout en restant du Cryptopsy. Jon n'étant plus là c’est moi, Chris et Flo qui composons maintenant et ça s’est fait plus facilement qu’on pensait. On a pondu 4 chansons et si on avait fait un album complet on aurait pu le faire, mais au lieu de faire du remplissage comme beaucoup font, nous on a préféré en faire moins et avoir du plaisirs à les jouer sur scène. On voulait aussi que les fans un coup les 4 chansons terminées repèsent play et les réécoutent encore et encore.

Chris: Je ne sais pas si ça a rapport avec la question mais j’adore le fait qu'étant donné que tu n'as que 4 chansons, c’est comme si tu manges de quoi de vraiment très bon mais que tu en a juste un peu. Alors tu en veux encore et encore à la place d’être trop gavé et devenir écœuré. Dans un petit format j’aime le fait que tu aies le goût d’en vouloir plus.
 
C’est une certaine façon de créer une certaine demande?

Flo: Ce n’est pas vraiment calculé notre but et c’est n’était pas vraiment ca mais c’est ça que ça fait. Pour nous, ce qui est important c’est de sortir de la qualité musicale et ça nous laissait plus de temps pour écrire quelque chose de bon et aussi plus de temps pour enregistrer et mixer. Alors tu mets plus de temps pour chaque chanson, presque autant pour les 4 que pour un album complet mais au lieu d’avoir des chansons qui sont moins bonnes à l’écoute, je trouve que là nos 4 nouvelles chansons sont toutes uniques et ont de quoi à offrir.

Les campagnes de financement deviennent à la mode pour certains groupes, est-ce que vous croyez que ça vous donne une certaine autonomie et que vous pourrez sortir à votre rythme vos choses et que c’est ce qu'il y a de mieux pour un groupe?

Flo: Je ne dirais pas que c’est ça qui est le mieux nécessairement, mais qu’on le veuille ou non, en ce moment et depuis plusieurs années, moins de monde achète la musique. Ce qui est pas mal grave si on y pense comme il faut. Les compagnies de disque et les groupes en arrachent beaucoup car ce n’est plus comme avant. Les fans aussi en arrachent car moins ils achètent d'albums et plus le prix des billets de spectacle augmente. Alors au lieu de dépenser 10 dollars pour le nouveau Madonna, ils vont alors downloader l’album sur le net et paieront leurs billets de spectacle encore plus. Alors au lieu de 100 dollars, ils le payeront 250 dollars et en bout de ligne personne n'en profite. À cause de cette industrie-là, les compagnies de disque et les musiciens doivent trouver d’autres moyens pour produire des produits de qualité. Il y a beaucoup de groupes de musique progressive que je connais qui ne veulent même plus écrire de nouveau matériel car ils savent qu’ils vont passer un an ou deux à écrire et enregistrer et qu’au bout de la ligne ça ne va rien leur rapporter et ils laissent donc tomber, jouent du vieux matériel et veulent juste faire des concerts.

Chris: Les campagnes de financement c’est peut-être une mode ces temps-ci, mais une mode ça a un début mais aussi une fin. Ça fonctionne ces temps-ci parce que les gens cherchent quelque chose, une façon de s’en sortir mais je ne peux pas dire que c’est ça qui est la nouvelle solution. Peut-être que dans deux ans il y aura une autre solution.

Flo: Il faut qu’il se passe quelque chose avec l’industrie. En ce moment le Crowdfunding ou toute chose similaire n’est qu’un pansement sur les bobos. Ça nous aide un petit peu et c’est pour ça qu’on le fait mais ce n’est pas la solution à ce qui se passe dans l’industrie présentement.

Votre campagne de financement se nomme «I Am a Part of the Book of Suffering» ça sera aussi le titre de vos E.P.?

Flo: Non, la trilogie (ou tout dépend comment on en sortira) s’appelle «The Book of Suffering». «The Book of Suffering» est un titre qu’on a sorti à l’époque avec Lord Worm qui est toujours un bon ami à nous et je lui ai demandé pour l'utiliser car on trouvait que c’était un titre super. Il nous a dit: allez-y c’est du Cryptopsy. Le premier E.P sera Tome 1 et ça sera la même chose pour les suivants, Tome 2 et Tome 3. I Am a Part of veut surtout dire que les gens investissent dans le groupe et en font partie et nous on fera les choses en conséquence des gens qui font partie de cette campagne-là.

Justement vous parlez des gens qui vont investir dans un produit ou dans le groupe, sur votre page de financement vous êtes fortement généreux dans vos offres envers le public.

Flo: On en offrirait plus mais on est limité sur la page. Pour les autres tomes on va changer les choix. On veut donner le plus possible de nous et du groupe.

Chris: C’est cool par exemple car on offre des produits que bien des groupes n’auraient pas pensé ou ne peuvent pas offrir.  Moi je vais donner des leçons; Flo va donner des cours de batterie; je pourrais faire un solo si tu veux un solo sur ton album. Alors ce n’est pas des choses que tout le monde vont penser ou pouvoir offrir. Même nos anciens backdrop sont à vendre, si les gros fans du groupe aimeraient les avoir et je peux même mixer une chanson.
  
Alors il y a aussi un côté dans votre campagne de financement qui va donner la chance à vos fans d’avoir une interaction directe avec le groupe?

Flo: Absolument. On aimerait ça aussi rencontrer les fans en concert avant le soundcheck car il y a beaucoup de gens qui aimerait ca voir un soudcheck. C’est différent du concert et on aimerait ca parler avec nos fans.

Quand prévoyez-vous sortir le premier E.P?

Flo: Ça serait à la fin de la campagne, c’est-à-dire d’en environ deux mois.

Ça veut dire que les chansons sont déjà prêtes?

Flo: Les chansons sont déjà prêtes. Il reste seulement ce qu’il y a autour à préparer. Les chansons, on voulait les préparer avant pour donner l’occasion aux fans de savoir à l’avance ce qu’ils vont acheter en donnant des petit samples du produit.

Chris: Si les chansons n’avaient pas été écrites à l’avance, peut-être que les fans auraient eu peur d’investir dans un produit qu'ils ne connaissent pas d’avance.

Je viens d’avoir la chance d’écouter les deux premiers extraits du tome 1, on peut ressentir une différence dans certaines nuances et ambiances, est-ce que les chansons suivent une thématique étant donné que ce sera une série d’E.P.?

Olivier: Les chansons ne sont pas un concept reliant directement les unes aux autres mais toutes les paroles sont des histoires vraies ou basées sur un personnage véritable.

Ici on parle d’une série de tomes, est-ce que les pochettes se suivront et auront un thème relié à chaque tome?

Flo: Pour les pochettes, on va écouter nos fans car certains n’ont pas aimé certaines pochettes passées et d’autres les ont aimées. Essentiellement ça serait bien qu’elles soient reliées à un thème pour qu’à la suite ça puisse faire un livre.

Olivier: Assemblez le tout pour que ça fasse un beau coffret nommé «Book of Suffering»

Chris: Je vois déjà l’image dans ma tête où les gens ont acheté les 3 tomes et ensuite tu achètes le coffret pour que tu puisses les mettre dedans.

En dehors de la campagne de financement, qu’est-ce qui s’en vient pour Cryptopsy?

Flo: Dans les prochaines heures, on s’en va au États-Unis pour environ deux semaines et demie. Ça fait longtemps qu’on n’avait pas été là alors on fait une courte tournée pour tester le marché. Cet été, on va avoir certains festivals comme le Wacken en Allemagne et ensuite on aura encore beaucoup de travail à faire comme faire une vidéo. En automne, on aimerait bien faire une tournée Canadienne mais rien n’est certain encore ou certifié en ce moment, Ensuite on pense encore aux États-Unis, l’Asie et aussi l’Australie d’ici la fin de l’année. En 2016, on parle d’une tournée avec Suffocation et peut-être Cattle Decapitation, on verra.

Avant de se quitter, quel message auriez-vous pour vos fans pour les inciter à vous supporter dans la campagne de financement?

Flo: On a vraiment des bon fans et ça depuis vraiment longtemps. Tout ce que je peux dire est : allez-y, aidez-nous un petit peu, vous allez voir ça va être bon. On va pouvoir aussi faire plus de concerts dans votre secteur et les concerts ne seront vraiment pas chers et je crois que vous allez vraiment aimer le nouveau matériel. L’an prochain, le tome 2 verra le jour et si on travaille tous ensemble, nous et nos fans, ça va être super pour tout le monde.

Entrevue réalisée par Alain Labonte de Québec-Métal. Correction et traduction anglaise par Lex Ivian

Site officiel de Cryptopsy: http://cryptopsy.ca/
©Québec-Métal




 The Book of Suffering – Interview with Cryptopsy

On a rainy Monday morning, I'm heading to the well-known Montreal recording studio, The Grid, to meet with death metal outfit, Cryptopsy and talk about «I Am a Part of the Book of Suffering Tome 1», the funding campaign they just started, So here's my interview with Flo Mounier (drums) – Chris Donaldson (guitar) and Olivier Pinard (bass)

Cryptopsy is well known internationally but could we start with what is Cryptopsy in your own words?

Flo: Cryptopsy is a death metal band from the province of Quebec, Canada born some 22 years ago and we play brutal music. It's hard to define Cryptopsy cause we had different era. All we can say is that we're still here cause we love to play music.

These days, you've launched a funding campaign called «I Am à Part of the Book of Suffering Tome 1». Could you tell us more about it?

Flo: if we decided to start this campagn, it's mainly cause we're not associated with a record label and also as a way to get some feedback from our fans. Nothing is easy these days in the music scene and as you know it, the music industry is facing radical changes so it's not easy to do it all by ourselves. What is asked for in our campaign is not much if you consider all the expenses of being in a band. So we're gonna take into consideration what our fans have to say and we will use the money to enhance our live performance and all aspects of our music delivery. As you know, we released an album in 2012 with our own money and we were impressed by all that it took and that's why we're asking our fans' help

In your campaign you talk about a serie of E.P., is there a number already determined?

Flo: I like the number 3 but nothing is all set . For now we have those 4 songs. We're very proud of this new stuff. It's Cryptopsy afresh.

Olivier: A trilogy would be nice. The new stuff is modern but don't think we changed to reach to younger incoming metalheads. This is some full proof  Cryptopsy no doubt about it but with a fresh twist. Jon being gone, it's me, Chris and Flo that compose now and it ended up a lot easier than we thought it would. We did these 4 songs and we could have gone for a full length if wanted to but instead of going for fill in songs to complete a full length as many bands do, we decided to work 4 songs and make sure we'd be happy to play them all live. We also wanted that with 4 songs, fans go for the replay button and get into them more and more.

Chris: I'm not sure if I'm out of tune here with the question but I'd say I like the image that with 4 songs, it's like when you eat something you delect but you have less than enough. Then you crave for more and more instead of having been stuffed to float your backteeth. With less, I lke that it makes you want more.

Could it be said it's a way to create a demand?

Flo: It's not a calculated shot on our part and releasing 4 songs was not done for this but it could do it. For us what matters is to put out quality music and doing it this way we had more time to write real good stuff and more time too to record and mix it. So we put as much time in 4 songs as we could have put in a full length but instead of getting more songs that are just ok, here in my opinion our 4 news songs are all unique and offer something to listen to.

Funding campaigns are more and more in the air these days, do you think it will give you the latitude you're looking for to do your things as you see it fit and do you think it is the best for bands now?

Flo: I would not say it is the best but willing or not to agree with it, nowadays and since several years, less people buy music. It's bad in the end if you look at the picture. Record labels and bands are struggling cause it's not as it was. Fans also pay for it cause as less albums are bought, the higher the tickets for show are sold. Instead of spending 10 dollars for the new Madonna, fans download it illegally and so will pay more for their show tickets. So instead of paying $100 they will pay $250 and even so, nobody gets anything out of it. Because of this kind of way to do business in the music industry, labels and musicians have to find some new ways to produce quality products. I know a lot of prog bands that don't bother producing new music cause they know they will spend one or two years writing and recording and in the end it won't give them anything more and so they forget about new stuff, rely on their old stuff and just wanna play live.

Chris: Funding campaigns may be a trend these days but as for all trends, it rises and then disappears. Funding works nowadays cause people are looking for an alternative way to get their music out there but I can't say this is THE NEW solution. In a couple years, it could be something else.

Flo: Something has to happen with the music industry. Right now, crowdfunding is just balm on open wounds. It helps a bit but it can't be THE solution to all problems with the industry.

Your campaign is called «I Am a Part of the Book of Suffering», will it be also the title of the E.P.?

Flo: No. The trilogy (or whatever the number of E.P. to come out) is called «The Book of Suffering». «The Book of Suffering»  is a title we brought forth during Lord Worm's time who's still close to the band and we asked him if it was ok to use it now that we feel it appropriate. He told us: Yeah go ahead, this is Cryptopsy's stuff. The first E.P. will be called Tome 1 and will naturally be followed by Tome 2 and Tome 3. I Am a Part of is added so fans get the feeling as it says that they're part of the project and don't just give money. We want them to know we will do things for and with them.

Talking about those pledges, items offered in counterpart are very generous.

Flo: We would offer more things but there's a maximum amount of items we can put on the page. For the next tomes, we will change the items offered. We want to give as much from us as from the band.

Chris: What's cool about our items is that we went for things that other bands don't think of or could not do anyway. I'll give guitar lessons; Flo will teach some of his drum techniques; i will also do a guitar solo on a band's album. You see that these are not the usuals. Even our old backdrops are offered if one of our die-hard fan want to have them. I also offer to mix a song for a band.

So there's a side to your campaign that will imply direct interaction with your fans?

Flo: Absolutely! We would also like to meet fans at concerts before the soundcheck cause a lot of them are intrigued and would like to see how it goes and exchange with us about it. It's a lot different than the concert.

When is the first E.P. coming out?

Flo: It will be at the end of the campaign, so in about 2 months.

So it means the songs are done?

Flo: Songs are ready. We need just to finish the whole package. For the songs, we wanted them to be ready right from the start so our fans would know what they're buying as we're gonna release some teasers.

Chris: If songs were not ready, maybe fans would have hesitated to pledge not knowing what they buy.

I just had the oportunity to listen to two singles from Tome 1. I can feel subtle variations in the atmosphere, are all songs going to fit in some kind of frame, follow a theme as they go on a serie of E.P.?

Olivier: Songs are not made following a concept or a theme tying them together but they are true stories or at least based on a true character.

We are talking about a serie of tomes, will they artworks show some ties together and reflect also a theme specific to each E.P.?

Flo: For the artworks, we're going to listen to our fans cause before, some liked our CD sleeves and some didn't. Essentially, it would be nice they relate all together so in the end we assemble them as a book.

Olivier: Yes, assemble them all together so they produce a nice boxset called «Book of Suffering».

Chris: I already picture the image of fans that bought the 3 tomes and then they buy the boxset to store them all in.

Outside of this campaign, what can we expect from Cryptopsy in the near future?

Flo: In the next few hours, we're leaving for the USA for about 2 weeks and a half. It's been a while since we went there so we do a short tour just to go see for ourselves what is our actual reach. This summer, we're doing some festivals like the Wacken Open Air in Germany and then after we will still have a lot of work to do like shooting a video. This fall, we would like to do a Pan-Canadian tour but nothing is set yet. After, we think of going back again to the USA, to Asia and Australia before the end of the year. In 2016, there's words about a tour with Suffocation and maybe Cattle Decapitation. Well we'll see then.

Before we end this interview, what would you say so your fans go and support your funding campaign?

Flo: We have a good and strong fanbase since the beginnings. The only thing I can tell them is: Go help us and you won't regret it. We're gonna be able to do more concerts in more places and tickets won't be pricy. I also think you'll really dig the new stuff. Next year, Tome 2 will be unveiled and if we all work together, everybody's gonna benefit from it.

Cryptopsy official page: http://cryptopsy.ca/
©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment