Alcatraz Festival 2018

Friday, 16 September 2016

CD Critics: Death Note Silence - Code of Silence (2016)


(french only)



Critique CD

Death Note Silence – Code of Silence (2016)

Le groupe :
Ben Garceau – Voix
Pete – Guitare
Phil Howard – Guitare
Alexis Roberge – Basse
David Duchemin – Batterie

Les chansons:
01 - Monster
02 - Blacklist
03 - Threat
04 - Frontline
05 - Code of Silence
06 - Prologue of a Murder
07 - Interlude
08 - Nothing Will Be the Same
09 - Closure

Death Note Silence est un groupe de la belle région de la Mauricie, plus précisément de Shawinigan et officie dans un mélange entre le Metalcore et le Deathcore. Le groupe existe depuis 2013, très peu connu dans plusieurs contré du Québec, aujourd’hui nous rectifions les faits en vous les présentant avec leur tout premier album qu’est Code of Silence, que nous devons de préciser qu’il s’agit ici d’un auto production ce qui est tout en leur honneur. Mais cessons de parler et allons directement au fait, l’album en lui-même.

Le tout débute par l’introduction Monster, un peu bizarre dans son ensemble en tant qu’introduction car elle incorpore des sons de radio, un petit bout de chanson et un côté un peu électro puis s’enchaine Blacklist, rythmique très endiablé comme entrée en matière, blast beat, voix hautement percher. Ce que j’apprécie beaucoup sur cette pièce est le fait que malgré sa rapidité, il y demeure un côté très mélodique. J’aime particulièrement  le mélange entre la voix rude et criarde et les cœurs clairs, ce qui lui apporte une certaine différente de ce qu’on voit souvent dans le core. Bon jeu des guitares. Threat reste dans le même ligné, puissante rapide et brutal à la fois, encore une fois y s’y dégage une excellente énergie mais cette fois grâce au rythmique imposé par les guitares, on y retrouve encore une fois les cœurs mélodiques. Frontline me surprend au départ à cause du piano, ce qui n’est pas usuel dans le metalcore ou le deathcore mais qui a ma grande surprise se mari bien au son heavy des guitares et de la rythmique de la chanson comme introduction. Ici le rythme est plus ralenti et le côté mélodique est toujours aussi présent. Du côté de la voix pas de surprise, puissante et hautement perché. Code of Silence qui est la pièce titre de l’album est complètement déjanté et ultra heavy, sa beau être un groupe qui officie dans le core mais on peut franchement y retrouver certain éléments groove ou thrash dans cette chanson. Prologue for a Murder est nettement du côté Metalcore, un peu à la Slipknot. Super bonne dynamique dans la rythmique, c’est le genre de chanson qui peut être très rassembleur sur scène et emmener la foule à sauter ici et là. Interlude est une courte pièce de deux minutes qui nous offre une pause bien mérité après se déferlement de puissance mais attention ça ne dure pas longtemps cette pause car Nothing Will Be The Same viens nous ramener sur terre assez vite. Rythmique endiablé toujours accompagné d’un certain aspect mélodique de la part de la guitare mais sans pour autant perdre de sa puissance. Le tous se termine par la pièce Closure, drôle de hasard mais original de terminer un album avec un tel titre. Si ce n’est de la voix criarde on aura quasiment pu dire une chanson de pure groove métal. Ici on a encore le droit à une chanson très bien ficeler qui se tiens. A quelque moment le son est nettement plus lourd et la voix plus growl que ce qui nous a été démontrer depuis le début de l’album.

Pour ceux qui me connaisse savent bien que je ne suis pas un grand fan de ce style mais je me dois d’avouer que j’ai aimé ici ce que Death Note Silence a fait. De puissante guitares, des chansons vraiment bien construite, une énergie évidente et un coté mélodique qui n’est pas à renié et agréable d’écoute. Code of Silence est un excellent album qui mélange certain style autre que le core mais dissimulé ici et là, ce qui apporte un plus au compte rendu final de l’album. Je crois qu’on tient ici un certain potentiel, l’avenir le dira mais pour ceux qui aime les rythme endiablée et soutenu, cet album est pour vous et pas nécessairement pour les fans de core. Pour un auto production je vous dit chapeau les gars.

Ma note 8/10

Critique Cd par Alain Labonte
©Québec-Métal 

No comments:

Post a Comment