Bloodstock Festival 2018

Friday, 29 November 2013

Cd Critics : Voivod - Target Earth (2013)


French Version Only !!!!
 

Critique CD

Voivod - Target Earth (2013)

Le Groupe :

Denis « snake » Bélanger : voix
Daniel « Chewy » Mongrain : guitare
Michel « away » Langevin : batterie
Jean-Yves « blacky » Thériault : basse

Les chansons :

1 - Target Earth
2 - Kluskap O'Kom
3 - Empathy for the Enemy
4 - Mechanical Mind
5 - Warchaic
6 - Resistance
7 - Kaleidos
8 - Corp Étranger
9 - Artefact
10 - Defiance

Depuis sa formation dans les années 80's, Voivod n'a cessé de nous surprend avec des pièces d'anthologie, mais aussi avec un style que seul ce groupe en connais la recette, depuis le décès de « piggy » guitariste original du groupe, Voivod n'a eu que pour sortie, un album éponyme qui rendait hommage au travail de ce guitariste, ou bien un support dvd et album live, cette fois-ci c'est un album fait en entier avec le « line-up » présent, comment décrire cette oeuvre qu'est Target Earth.

Dès le départ, on reconnais le son Voivod, " Target Earth " démarre sur la chapeau de roue apres une courte intro, tres progressive comme chanson, la voix de Denis Bélanger est la ou il l'avais laisser auparavant, je dirai meme mieux, sans rien lui enlevé du passer, " Kluskap O'Kom " démarre avec des chants Inuit, plus directe et lourde, cet derniere est plus pres du " melodic progressive thrash " mais avec beaucoup de partie mélodique dans la voix du chanteur, la batterie tres rythmé et tres entrainante, " Empaty for the Enemy " debute avec une guitare orientale et apres trente seconde environ, le son est reconnaissaible parmis des millions de groupes, elle est tres lente et mélodique, moins technique a mon avis mais qui fait son effet quand meme, " Mechanical Mind " est tres " groovy " un classique signé Voivod, sa fait du bien d'écouter cet chanson comme si on écouterai du vieux matériel, " Warchaic " la basse prend le controle et j'ai l'impression d'entendre " The Doors " une belle entrée en matiere, tres progressive et mélodique, mais qui a un moment donner deviens tres rythmer, facile de se laisser aller, surtout avec un petit joint dans le corp, " Resistance " est une piece tres rythmer, qui fait son effet dès la premiere ecoute pour ensuite s'envolé vers le " cyber ", " Kaleidos " plus clair dans le son et dominé plus par la basse et la batterie, a certain moment je peut meme comparer la voix a cel de Chuck Billy de Testament quand Denis Bélanger pousse sa voix plus loin ce qui n'est pas désagréable, toujours cette guitare aigu, le tout mélanger ensemble rend cet chanson tres unique car j'ai l'impression d'entendre tout la discographie de Voivod, " Corp Étranger " surprend, effectivement, le chant est en francais, ce qui je croit au risque de me tromper, une premiere pour le groupe, si c,est le cas, milles excuse, la musique elle est direct et sans fioriture, " Artefact " débute avec un basse tres Black Sabbath, toujours rythmé et avec énergie, la batterie est tres technique sur cet derniere, " Defiance " est tres courte, effectivement elle ne dure que 1 minute 32 secondes, lente au debut et instrumental, on se dit l'album est finalement terminer, mais non, le rythme et la voix nous arrive sans y attendre surtout a regarder la durer de la chanson.

Finalement Voivod est vraiment de retour, sur cet album il y a des compositions solide, très progressive, mais aussi très déjantée comme seul Voivod sait le faire, on retrouve un son plus moderne a mon avis sans que le groupe aie perdu son identité, au contraire, a plusieurs reprises j'ai ressentie le vieux matériel du groupe, il y a beaucoup de clins d'oeil au passé, mais tout en étant original, Voivod a définitivement fait encore un pas en avant et se groupe est toujours plein de ressource et de surprise, la pochette as encore été conçue par Michel Langevin, et l'album as été produit pas Voivod, fort d'un contrat avec Century Media, le groupe risque de faire le tour du monde, espérons-les voire bientôt en concert au Québec.

Ma Note : 8.5/10


http://www.voivod.com/

Alain Labonte (Québec-Métal)

No comments:

Post a Comment