Tuesday, 3 October 2017

CD Critics: WarCall - Invaders (2017)

(french only)

Critique CD

WarCall - Invaders (2017)

Le groupe:
Gord – Basse & Voix
Mat – Guitare & Voix
Phil – Batterie

Les chansons:
01 - Mission Commando
02 - Riding with Zombies
03 - Bully Bastard
04 -  Mass Extinction
05 - The Man Who Suffers
06 - Fight Back
07 - Black Panther
08 - Through the Dusk
09 - Para Bellum
10 - Alien Forces

Warcall n’est pas un nouveau venu sur la scène métal Québécoise, ni même outre-mer. Le groupe est de la grande région Montréalaise et officie dans un registre très varié. Le groupe a déjà trois albums à son actif, soit Demonarchy (2009) - Blood, Guts and Dirt (2013) - III (2015) et le voici qui nous arrive enfin avec un nouvel album, Invaders (2017). Avant de vous parler de ce nouveau méfait par Warcall, je dois préciser que le groupe a de multiples influences dans leur musique et que sur les albums subséquents çà s’entend mais avec une touche propre au groupe qui les différencie de la masse. Le groupe est un trio mais à l’écoute de tout ce qu’ils ont fait jusqu’à présent, on dira un groupe plus complet tellement leur musique est massive et puissante. Alors ne perdons pas de temps et allons analyser l’album Invaders.                     


Dès le départ avec Mission Commando, le groupe affiche ses couleurs assez vite, un rythme rapide avec de belles touches mélodiques venant des guitares mais sans rien perdre en puissance. La voix est plus dure qu’à l’habitude, le groupe avec ce départ canon est vraiment parti à la guerre. Riding with Zombies est une pièce plus directe et festive si l’on se fie à la rythmique empruntée ici par l’ensemble des instruments. Certaines lenteurs se ressentent ici et là mais çà n’enlève en rien l’énergie qui s’y en dégage, au contraire. Bully Bastard risque de me plaire énormément à mode concert, une pièce rapide avec des riffs rapides et une batterie vraiment rapide. Côté vocal c’est tout simplement hallucinant d’entendre la puissance et la rage qui s’y dégage. Mass Extinction a des passages plus mélodiques à certains endroits mais le rythme en général demeure hyper heavy et lourd. J’aime bien l’ensemble des ambiances due aux différents instruments qui s’y dégage, un solo à deux superbement bien exécuté pour ensuite pour revenir seul en solo. The Man Who Suffers offre une dynamique complètement différente dans le rythme, une pièce plus métal, qui démontre la réelle variété musicale du groupe dans ses compositions. Une chanson qui me rappelle Iron Maiden. Un pur délice de chanson. Fight Back reste dans la même mouvance empruntée sur certaines chansons de cet album, c’est à dire rythmique rapide et mélangée à des passages mélodiques de la guitare. Encore une chanson qui fait son effet sur-le-champ. Faut absolument l’écouter pour comprendre mes dires et vous ne serez pas déçu. Black Panther me séduit tout autant, un pur métal avec voix criarde et puissante, une rythmique de la guitare vraiment entraînante. Bonne rythmique de l’ensemble, on ne peut rester insensible et se mettre a headbanger sur cette dernière pièce. Through the Dusk regorge de ces multiples influences citées plus haut, un côté plus heavy métal tout en gardant cette voix criarde sans pour autant dénudée la pièce de son contenu, au contraire. Une autre belle pièce qui fera mouche à coup sûr sur scène. Para Bellum garde sa rapidité d’exécution, mais me paraît plus sombre à cause de l’ambiance qui s’y dégage, un doublé vocal lors des chœurs fort bon. Du côté de la batterie, elle demeure très active et puissante. Mosh pit assuré lorsque le groupe la jouera sur scène. Le tous se termine par Alien Forces. Une pièce toujours aussi dynamique avec des rifts de guitares très bien faits et entraînants. La rythmique de l’ensemble la rend très festive, sans y perdre son côté heavy et direct.

Décidément, Warcall me surprendra toujours. Ayant par le passé critiqué plusieurs albums du groupe, je me dois de dire que le groupe sait mettre de la diversité dans leurs chansons sans perdre aucunes touches du style qui les caractérises. Au niveau de la voix, Gord possède une voix nettement heavy et infernale. La guitare est tout simplement sublime et que dire de la batterie qui ne ralentit pas de rythme tout au long de l’album. Invaders est un album remplie de nuances qui va s’amalgamer parfaitement au reste de la discographie du groupe. De bonnes compositions. Je n’y ai ressentie aucune faiblesse au contraire que de la puissance. Un album a découvrir d’urgence et Québec-Métal vous le recommande fortement. Fait a noter, Warcall tournera en Europe en Octobre 2017 pour vendre ce beau bijou qu’est Invaders .

Ma Note : 8/10



Québec-Métal Facebook: https://www.facebook.com/QuebecMetal
Critique par Alain Labonte
Correction de texte par Sylvie Drolet
©Québec-Métal

2 comments:

  1. Salut! Très bonne critique! Toutefois sur-le-champ s'écrit sans (S) et avec des traits d'union.

    ReplyDelete
    Replies
    1. merci de préciser, sa été corrigé.

      Delete