Bloodstock Festival 2018

Tuesday, 11 February 2014

CD Critics : Citizen Vicious - Loud Mean Fast Dirty (2014)

French Version Only !!!


Critique CD

Citizen Vicious – Loud Mean Fast Dirty (2014)

Le groupe:

Pierre-Yves (Pete) Bourgie (Guitare)
Guillaume (Gang'aume Style) Breton (Basse)
Olivier (OliShit) Guy (Voix)
Pascal Langevin (Batterie)

Les Chansons :

01 – Tonight
02 – Shit-Faced
03 – Thunder-Cunt
04 – The Reaper
05 – Payback
06 – Welcome to Hell
07 – Loud Mean Fast and Dirty
08 – Evil Eyes
09 – Born to be Wild (Live Bonus-Steppenwolf’s Cover)

Citizen Vicious nous arrive enfin avec cet album tant attendu, après avoir roulé leur bosse en concert, dont moi-même j’ai eu la chance de les voir a multiple reprise, je peux vous dire que c’est un groupe parfait pour la scène, j’oserai même dire, de vrai bête de scène. Le groupe puisse ces influence dans un coté très punky et groovy et à la fois thrash.  Mais quand est-il des compositions mise sur ce CD, c’est ce que nous allons voire immédiatement.

Le tout débute avec la pièce Tonight, est le groupe démontre en partant leur couleur, rien de moins que du pur rock ‘n roll à la sauce métal, un rythme très entrainant avec une voix criarde très efficace. Puis enchainé ensuite avec la pièce Shit-Faced, sur cette dernière on y ressent fortement les influence punk mais avec un rythme très proche du thrash, le jeu de la basse est fortement efficace, le rythme est constamment soutenu, un excellent groove. Après seulement deux chansons, déjà sa démontre qu’on n’aura pas le droit as du Justin Bieber, mais a du solide. Viens ensuite Thunder-Cunt, une pièce nettement plus thrash mais sans perdre le coté crasseux que le groupe affectionne, la guitare est solide et donne un ton savoureux a cette chanson, la batterie omni présente sur cette dernière offre un rythmique dynamique, vous bougerai a son écoute c’est garantie. The Reaper est celle que j’ai toujours préféré en live du a son groove fort soutenu, juste à son écoute, on as le gout de chanter avec Oli (le chanteur), tout y est, que sa sois de la guitare et de ces mélodie que de son rythme très rock ‘n roll, que du côté de la voix et la batterie, toute la sauce y est pour une pièce magnifique. Payback est la cinquième pièce de l’album et le groupe vous avise que ce n’est pas le temps de la pause,  un thrash ‘n roll direct in the face comme on dit au Québec, aucun compromis ici, chanson rapide et solo à l’emporte-pièce. Welcome to Hell est plus sombre dans son approche, mais tout aussi efficace, le rythme est quelque fois coupé, mais j’y vois un côté plus technique mais sans rendre la pièce compliquée, elle est simple mais très efficace. Loud Mean Fast and Dirty continu dans la tradition du groupe au niveau de ces composition, sauf que cette fois-ci j’y ressens plusieurs influence et pour n’en citer que une, Suicidal Tendencies,  direct et si vous headbanger pas sur cette dernière, alors il vous manque de quoi, direct et thrash avec un gros groove hallucinant. Evil Eyes est la dernière pièce de cet album, bien sûr en termes de composition original bien sûr, très thrash dans la plus pure tradition des années 80. Rien à redire sur cette dernière, sauf qu’elle thrash a fond. L’album se termine sur une reprise de Steppenwolf, en effet le groupe reprend en version live, la fameuse chanson, Born to be Wild, interprété de très belle façon à la sauce Citizen Vicious.


Loud Mean Fast Dirty est foutrement bien fait, des pièces courte mais très efficace. Après avoir vue le groupe en concert et ensuite à l’écoute de l’album, ce groupe est vraiment fait pour la scène, des compositions original et direct, ici le groupe n’a pas l’intention d’y aller dans la dentelle mais plutôt d’offrir un métal déjanté et très rock ‘n roll, je dirai même festif, on ressent fortement les influences thrash et punk mais sans enlevé le côté très métal aux chansons. Une très bonne production, l’album a été produit et enregistré par J-F Roy et Jeanfeu Vegas de Burning the Oppressor. Une magnifique pochette réalisée par Mike Sutton de Artistx Tattoo et le design par Sébastien Gagné. Le groupe nous pond ici un album solide, de courte chansons mais très efficace, peut-importe votre style, avec ce petit bijou, tous en auront pour leur argent, êtes-vous prêt pour faire la fête ? Alors c’est un album fortement recommandé.

Ma Note 8/10

Alain Labonte (Québec-Métal)
 

No comments:

Post a Comment