Bloodstock Festival 2018

Thursday, 19 October 2017

CD Critics: Divine Incorporated - Salvation (2016)


(French only !!!)

Critique CD

Divine Incorporated - Salvation (2016)

Le groupe:
Alex Lépine – Voix & Basse
François Leblond – Guitare
Patrick Mcnamara– Guitare
Charles Morissette – Drumss

Les Chansons:
01 – From Other World
02 – Fallen into Oblivion
03 – Unnumbered Memories
04 – My Divided Mind
05 – After Darkness Arose (Le Nouvel Ordre Mondial)
06 – The Bogeyman
07 – Underland Chronicles
08 – The Game
09 – Salvation (Battle of the Immortals)
10 – Aftermath
11 – Unholy Masquerade
12 – Prison of Misery (The Legacy)

Divine Incorporated est un groupe de la belle région des Canton de l’Est, plus précisément de Sherbrooke. Le groupe officie dans un registre très progressif qui incorpore des éléments thrash mais aussi d’un métal mélodique. Le groupe a sorti leur premier album qu’est Salvation (2016). Depuis la sortie de l’album, un changement de guitariste est survenu. À l’origine lors de l’enregistrement de l’album, c’était Charles Olivier Dallaire qui avait participé à quelques parties de guitare, mais depuis, remplacé par Patrick Mcnamara. Certes vous aurez remarqué, que l’album a été mit sur le marché vers la fin 2016,parfois nous faisons de belles découvertes en retard et c’est le cas ici. Alors c’est pour ça que Québec-Métal vous écris, oui en retard mais vaut mieux tard que jamais, une critique sur ce premier album que j’ai le plaisir de vous faire découvrir. Alors je vous invite a venir découvrir ces douze pistes que contient cet album qu’est Salvation.

Le tout débute avec la pièce From Other World d’une manière très mélodique et narrative et au bout de quelques secondes, le rythme s’enflamme légèrement. Le coté mélodique des guitares est vraiment évident mais surtout le coté progressif. Une petite voix growl et sombre se dissimule très bien dans les parties claires du chanteur. Je ressens certaines complexités d’exécution dans l’ensemble des instruments et qui sont très bien interprétées. Certains riffs plus thrash viennent se dissimuler ici et là dans la pièce. Fallen into Oblivion offre une dynamique complètement différente, certes le coté mélodique demeure présent, par contre cette dernière est plus heavy et contient des riffs plus soutenus. Une voix hautement mélodique et bien foutue. Le changement entre les parties heavy et le coté plus mélodieux est sublime et on ne se perd aucunement dans l’ensemble rythmique. Un solo exécuté de main de maitre incorporé avec cette belle ambiance progressive. Unnumbered Memories offre elle aussi une autre ambiance dans sa dynamique rythmique. Une chanson qu'on peut facilement suivre et chanter en même temps que le chanteur. La partie vocale plus growl revient sur cette chanson, et comme je le précisais plus haut, il est vraiment bien dissimulée et offre une ambiance qui va parfaitement avec le rythme musical. Une batterie soutenue qui offre un bon rythme dur et heavy. My Divided Mind est plus mélodique et si vous prenez le temps de vous concentrer sur le son d’ambiance, vous pourrez ressentir une certaine influence Metallica. Les ambiances rendues par les guitares sont tout simplement irrésistibles. À un certain moment pendant la pièce, le ton se durci mais demeure néanmoins très progressif. After Darkness Arose (Le Nouvel Ordre Mondial) est une pièce nettement plus rythmée tout en gardant l'aspect mélodique pratiqué le du groupe depuis le début de l’album. La voix devient plus agressive à certains moments mais ne perd jamais sa touche mélodique. Solo magnifiquement interprété encore une fois. The Bogeyman, une pièce tout simplement heavy et plus lourde, mais attention la touche progressive n’en est pas pour autant affectée, au contraire, très omniprésente et c,est ce qui donne un rendu final vraiment efficace et puissant. Un côté technique fort évident sur cette dernière avec des changement de rythmique qui offrent une ambiance agréable d’écoute. Underland Chronicles avec son début plus mélodique, offre une ambiance totalement différente des pièces précédentes. Je ferme les yeux et je me laisse aisément emporter par la totalité des instruments et du rythme exécuté sur cette chanson. J’ai l'impression d’y entendre une belle ambiance en toile de fond d’un piano, même si, à certains moments le rythme devient plus rapide. L’ambiance de ballade et de pur musique progressive ne disparaît pas. The Game débute de façon plus rythmé et métal. De bonnes rythmiques venant des guitares. La voix growl amalgamée à la voix claire est tout simplement irrésistible. La batterie semble plus complexe à certains moments, offrant quand même une dynamique purement heavy. Sur cette chanson, tout y est rythme thrash, métal mélodique et progressive qui se fondent l’un dans l’autre avec souplesse. Salvation (Battle of the Immortals) qui est pièce titre de l’album est encore une chanson très puissante et heavy. L’ambiance vocale et le ton vocal sont sublime, Rythmique soutenue d’une double caisses de la batterie, du coté des guitares, des rythmiques rapides qui n’ont aucun problème a faire la transition vers un aspect nettement plus mélodique. Je manque de mot pour définir l’ambiance total qui s’y dégage, une écoute est obligatoire. Aftermath avec son intro à la Georges Bush qui parle de terrorisme et s’enchaîne une musique sombre et heavy avec une voix growl, puis le tout démarre avec une ambiance rapide mais progressive. Le rythme demeure soutenu et fort puissant. La voix growl demeure omniprésente tout au long de la chanson et étant combinée à la voix claire offre une ambiance de haute qualité. Unholy Masquerade reste dans un mode heavy,  sans jamais perdre ce bel aspect mélodique emprunté depuis le début de l’album. L’ensemble est homogène. Rythmiques de guitares efficaces, batterie avec une rythmique soutenue, la basse en toile de fond offre une belle ambiance. Une voix tout simplement irrésistible. Une autre chanson qui mérite une écoute exhaustive pour comprendre toutes les ambiances qui s’y dégagent. L’album ce termine avec Prison of Misery (The Legacy), cette pièce est une chanson stylé ballade ou nous avons la chance de voir l’étendue du talent des guitaristes. Des rythmes plus heavy viennent s’amalgamer aux ambiances déjà très efficaces. Voici une bonne façon de terminer un album.

Venant moi-même de la belle région de Sherbrooke, je savais déjà qu’il y avait des groupes métal de qualité, mais Divine Incorprated est un groupe complètement à part. Cela fait un certain moment qu’au Québec, plus précisément dans le milieu du métal progressif, que je n’avais entendu autant de talent. Salvation est un album digne des grands du progressif comme Dream Theater ou Pain of Salvation, mais en plus heavy. Chaque chansons possèdent une identité particulière et donnant une ambiance savoureuse. Le talent des musiciens est tout simplement bluffant. Il n’y a aucun point mort sur cet album. Le niveau de composition est extrêmement élevé et de haute qualité. Du coté vocale, à plusieurs moments, nous avons le droit à une combinaison entre une ambiance growl comme toile de fond et une voix sublime, qui peut être plus mélodique que heavy. De sublimes ambiances seront perçu par l’auditeur et tout amateur de musique progressive ou de métal mélodique se régaleront de ces douze chansons de belles qualités. Dans le milieu des critiques CD, on ne donne jamais de note parfaite, par principe mais ici, cet album frôle la perfection d’exécution et de composition. Alors Québec-Métal vous encourage a fortement acheter l’album de Divine Incorporated qu’est Salavation.

Ma Note: 9/10

Québec-Métal Facebook: https://www.facebook.com/QuebecMetal/
Critique CD par Alain Labonte
Correction de texte par Sylvie Drolet
 ©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment