Alcatraz Festival 2018

Monday, 13 April 2015

Concert Review: Dragon Nation album launch show (april 10th 2015)


(english will follow)


Spectacle de Dragon Nation
Vendredi 10 avril 2015, L'Alizé
Article par Mélanie Goulet
Québec Métal

Tu étais où toi le poil qui aime le Power Metal ou le bon Heavy Metal ce vendredi, 10 avril? Et bien, si tu n'étais pas à l'Alizé pour le spectacle de Dragon Nation, tu as manqué quelque chose.  Le jeune groupe Dragon Nation livrait un spectacle et faisait son lancement d'album et laissez-moi vous dire que c'était un spectacle fort.  Je disais plus haut, «le jeune groupe», ce n'est pas parce que les musiciens sont jeunes mais bien car le groupe existe depuis seulement 2013. Le groupe fait des compositions dans le genre Heavy Metal Old School, Power Metal et néo classique. Il a un album paru en 2014, du même nom que le groupe et, semble t-il, a un autre album en cours de création.  On peut dire que le groupe ne chôme pas.  Lorsque le sympathique chanteur nous dit qu'il s'est formé pour le plaisir de jouer de la musique, sans grand but et que ses membres se voient à temps perdu pour composer leurs pièces, ma seule réflexion est que ceux-ci ont beaucoup de temps perdu… Leurs morceaux sont joués à la perfection, le cœur et la passion sont au rendez-vous et le talent est évident.

  
Le spectacle a commencé à l'heure après un Sound check qui m'a fait peur un peu.  Le son ne s’annonçait pas pour être bon.  Finalement, dès les premières notes du spectacle, le son était très bien.  Le public s'est avancé vers la scène excité d'entendre les chansons. Malgré le fait que le groupe existe depuis peu, il a des fans et la place est bien remplie.  Après la première chanson, je savais que j'avais affaire à des musiciens sérieux et d'expérience.  Ils sont peut-être plus avancés dans l'âge, mais ils ont tous l'énergie d'un petit jeune. Donc leur âge est indéfinissable. 

  
Le dynamisme sur scène est la première chose que j'ai remarquée de ce groupe que je découvrais ce soir là. Je ne suis pas trop dans le Heavy ou Power Metal, mais j’apprécie toujours voir des musiciens de métal humbles, passionnés, généreux et talentueux.  En fait, j’ai une confession à vous faire; j’aime les métalleux peu importe le genre de métal ils jouent. J’ai été bien servie avec le groupe Dragon Nation.  L'unisson entre les membres est parfait et j'ai été surprise d'entendre Burke Mc Auley  nous dire qu'il s'agissait de leur premier spectacle en tant que Dragon Nation.  

  
Burke est un chanteur d'expérience qui a fait ses preuves dans le monde du Heavy Metal.  Il était effectivement le chanteur du groupe culte Graveyard dans les années 80.  Il possède un registre de notes qu’il nous projette à merveille.  Il tient ses influences, entre autres, de Judas Priest, Helloween, King Diamond et Ronnie James Dio.  La chanson Eternity est d’ailleurs très influencée par Ronnie James.

C'est lorsque le groupe joue ce morceau que nous voyons aussi les grands talents de Roland Bujold.  Il inter change de la guitare classique à la guitare électrique dans la même chanson. Pour cela, il s'est fait faire un stand pour tenir sa guitare classique pendant qu'il glisse sa guitare électrique dans son dos.  Je dois avouer que je n'ai pas vraiment écouté la chanson ni regarder les autres musiciens à ce moment. C'était quand même impressionnant de voir aller ce monsieur à la tête grise jouer de la guitare comme il le fait.  Il faut dire que Roland Bujold a 30 ans d'expérience et des albums solos avec Bujold Power Metal Band.  Il nous livre aussi une superbe pièce néo classique intitulé Burning Skies dans laquelle on voit qu'il maîtrise plus que bien son manche à guitare et fait aller ses doigts dessus avec rapidité et contrôle.  Tellement qu'il prend une petite pause et joue avec ses dents…  Il est accompagné, pour cette chanson, du claviériste Steve Murray. 

  
Ce dernier est aussi un musicien hors pair. Nous avons eu droit à un solo tout simplement hallucinant.  Je n'ai jamais vu un claviériste aussi actif sur scène auparavant.  En plus de nous enchaîner des notes à une rapidité digne de Janne Wirman, il saute sur place et semble danser entre ses 3 claviers. À ces mots, vous pouvez comprendre le calibre des musiciens qui était sur scène ce soir là.  Après ces enchaînements de solos et de pièces à haute virtuosité, le public est plus chaud, grâce à l’énergie fulgurante qui émane de la scène mais aussi grâce au houblon…  Le groupe continue avec Symphony of Fire, un morceau qui a un pur goût de Power Metal. 

Le batteur, Russel Labadie, nous à lui aussi démontrer son habileté à maîtriser ses rythmes. Il utilise même un gong pour ajouter de la texture à son solo. Avant la dernière chanson, le groupe nous fait découvrir une pièce de leur prochain album.  Onward we march, est une composition à saveur Viking Metal.   Il doit y avoir des gens qui ont hâte d'entendre ce nouvel album car quelques têtes légolasiennes se mettent à se faire aller ce qui rehausse l’ambiance d’un cran malgré qu’elle fût déjà bonne.

  
Après le dernier morceau, le public demande un rappel. Le groupe s'était préparé en conséquence et à jouer des classiques de Helloween et de Deep Purple. I want out et Speed King ont fait le grand bonheur de plusieurs dans la foule.  C'est aussi lors de se rappel, que nous avons eu un solo à la basse de Bernard «Burn»  Biron.  Ce dernier assure aussi les back vocals et amène le groupe dans une autre dimension avec ses notions musicales.  Il est professeur de musique et spécialiste en musique technologique moderne.

Le public a très bien reçu la musique de Dragon Nation qui, je le crois sincèrement, a un bel avenir.
Si tu as manqué ce bon spectacle, console toi!  Le groupe, je l'ai appris en quittant la place en me faisant remettre un flyer promotionnel, sera au Rock Fest pour la santé mentale cet été. Je suis bien contente d'apprendre que ce groupe a déjà d'autres spectacles à venir.  Ne les manquez pas la prochaine fois!!

  
Photos : Alain Labonte
 ©Québec-Métal

  
Dragon Nation show
Friday, April 10, 2015, l’Alizé
Article by Mélanie Goulet
Québec Métal

Where were you metal head who loves Power Metal or good Heavy Metal this Friday, 10 April? Well, if you weren't at l’Alizé for Dragon Nation show, you missed something. The young band Dragon Nation delivered a show and its album launch and let me tell you, it was a strong show. I said above, 'young band', this is not because the musicians are young, but because the group exists only since 2013. The Group makes compositions in the style of Old School Heavy Metal, Neo Classical and Power Metal. It has an album released in 2014, of the same name as the band and it seems like it has another album in creation. We can say that this band is working hard. When the friendly singer tells us that the band was formed for the pleasure of playing music, without great goal and that its members are composing their songs in their spare time, my only thought is that they have a lot of spare time... Their pieces are played to perfection, the heart and passion are there, and the talent is obvious.

  
The show started on time after a sound check which scared me a bit.  The sound did not announced to be good.  Finally, from the first notes of the show, the sound was very good.  The public walked towards the scene, excited to hear the songs. Despite the fact that the group exists since recently, it has fans and the place is quite busy. After the first song, I knew I was dealing with serious musicians and experienced ones. They are perhaps more advanced in age, but they all have the energy of a youngster. So their age is indefinable. 

The dynamism on stage is the first thing I noticed from this band I discovered on that evening. I am not a usual listener of Heavy or Power Metal, but I always appreciate when I see humble, passionate, generous and talented metal musicians. Actually, I have a confession to make; I love Metal Heads, whatever the type of music they play.  I was well served this night with Dragon Nation playing. The unison among the member is perfect and I was surprised to hear Burke Mc Auley say that it was their first show as Dragon Nation. 

  
Burke is an experienced singer who made his proofs in the world of Heavy Metal. He actually was the singer of the cult band Graveyard in the 1980s. He has a large note register that he projects to us wonderfully. He holds his influences, among others, from Judas Priest, Helloween, King Diamond and Ronnie James Dio. The song Eternity is indeed very influenced by Ronnie James.

When the band played this piece, we also could see the great talents of Roland Bujold.  He changes from the classical guitar to the electric guitar in the same song. To do this, he has a stand to hold his classical guitar while he slides his electric guitar in his back. I must confess that I was not really listening to the song or watched any of the other musicians at this time. It was really impressive to see this grey headed gentleman play guitar like he does. It must be said that Roland Bujold has 30 years of experience and made solo albums with Bujold Power Metal Band.  He also gave us a superb neo classical piece entitled Burning Skies in which we see that he masters more than well its guitar neck on which his fingers go on with speed and control. So that he takes a small break and plays with his teeth... He is accompanied, for this song, by keyboardist Steve Murray. 

  
Steve is also an outstanding musician. We were treated to a solo which was simply hallucinating. I've never seen a keyboardist as active on stage before. In addition to him playing notes in a speed worthy of Janne Wirman, he jumps around and seems to be dancing between his 3 keyboards. With these words, you can understand the caliber of musicians who was on stage that night. After these patterns part of high virtuosity and solo, the public is now very heated, through the blazing energy that emanates from the stage but also because of the beer... The Group continues with Symphony of Fire, a piece that has a taste of the classical Power Metal songs. 

  
Drummer Russel Labadie, also demonstrate its ability to control its rhythms. He even uses a gong to add texture to his solo. Before the last song, the band makes us discover a piece of their next album. Onward we march is a song with a flavor of Viking Metal. There must be people who are anxious to hear this new album because some Legolas heads began to go with the flow which enhances the atmosphere that was already good.

After the last piece, the public asks for an Encore. The Group had prepared accordingly and played classical Helloween and Deep Purple songs. I want out and Speed King made the delight of many in the crowd.  It is also at this moment, that we had a solo from the bassist Bernard 'Burn' Biron.  'Burn' also provides back vocals and leads the group in another dimension with its musical notions. He is a music teacher and a modern music technology specialist.

  
The public very well received Dragon Nation music which, I sincerely believe, has a bright future.  If you missed this good show, console yourself! The group, I learned upon leaving the place with a promotional flyer, will be at the Mental Health Rock Fest this summer. I am very happy to learn that this group already has other upcoming shows. Don't miss them next time!

  
Photos by : Alain Labonte
 ©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment