Bloodstock Festival 2018

Monday, 8 May 2017

CD Critics: Karkaos - Children of the Void (2017)


(french only)



Critique CD

Karkaos - Children of the Void (2017)

Le groupe:
Viky Boyer - voix
Vincent Harnois - guitare
Samael Pelletier - guitare
Eddy Levitsky - Basse
Sébastien Belanger-Lapierre - clavier
Justine Ethier - Batterie

Les chansons:
01 - Babel (intro)
02 - Skymaster
03 - Kolossos
04 - Let the Curtain Fall
05 - Pale
06 - Children of the Void
07 - Rêverie
08 - Tyrants
09 - Where Mushrooms Grow
10 - Lightbearer
11 - The Beast
12 - Bound by Stars

Karkaos nous arrive enfin avec leur deuxième album qu’est Children of the Void, trois ans après l’excellent album Empire mais surtout le premier album avec l’excellente chanteuse Vicky Boyer. Il ne faut pas oublier aussi l’ajout de Justine Ethier (Blackguard) a la batterie, qui amène avec elle une puissance énorme et un talent indéniable à la section percussion. Karkaos est un groupe de la grande région Montréalaise, le groupe officie dans un mélodique death métal qui combine un excellent mélange entre ce que peut faire un Arch Enemy et Epica. Il me tarde d’aller écouter ce que Children of the Void renferme.

  
Le débute par l’introduction Babel, qui juste avec son coté doux et symphonique promet un album mélodique mais avec puissance et le tout m’est confirmer avec Skymaster qui déferle tel une bombe avec des rythmiques effréné mélanger à la voix douce et mélodique de Vicky Boyer, mais attention cette dernière transforme sa voix au côté growl aussi, un pur délice. Comme je le précisais dans mon texte introductif, Justine Ethier et foutrement solide sur ces fûts. Du côté du clavier, il apporte ce côté symphonique qui offre une atmosphère unique aux pièces. On peut même y ressentir un petit côté seventies dans le son du clavier a certain moment. Kolossos est le premier vidéoclip tiré de cette album (voir liens plus bas). Une pièce qui reste dans la même mouvance que la précédente. Le back vocal accompagne vraiment bien la voix de la chanteuse. Encore une fois le clavier apporte ce petit plus qui donne une plus-value a la chanson. Même la basse est omniprésente et donne un petit groove jazzy a certain moment. Let The Curtain Fall n’est pas là pour vous donner au répit au contraire, une voix sombre vous emporte dès le départ vers une rythmique heavy et puissante. Une chanson qui fera headbanger à coup sûr sur scène. Des guitares puissantes mais sans mettre de coté l'aspect mélodique. Pale demeure dans la même dynamique proposer jusqu’à maintenant depuis le début de l’album. Des guitares surpuissantes accompagner d’une batterie ultra efficace. On y ressent vraiment bien l’effet de la basse. L’Aspect symphonique est vraiment bien fait et dans certaine partie de la pièce et encore plus omni présente. Children of the Void qui est la pièce titre de l’album est nettement plus mélodique grâce au son de la guitare imposer sur cette dernière. Attention je parle bien d’une seule et unique guitare qui est mélodique car l’ensemble demeure hyper rapide et heavy. Rêverie est une petite introduction en plein cœur de l’album, une petite pause avant que Tyrants vous emmène vers un métal puissant et sans compromis. Même moi au moment d’écrire ces lignes je suis en extase devant la rythmique, alors pourquoi en parler plus sauf que de l’écouter vous-même et vous serez conquis. Where Mushrooms Grow est vraiment digne de ce qu’un groupe comme Epica pourrait nous proposer et pourtant ici c’est Karkaos qui nous l’offre et l’acceptons avec plaisirs. Très symphonique avec une voix superbe offert par Vicky Boyer. Une rythmique venant des guitares sublimement exécutées et le tout accompagné du clavier, tout simplement irrésistible. Lightbearer est extrêmement rapide au départ et n’a pas l’intention de ralentir sa cadence. Avec cette dernière, vous aurez le droit a du pure heavy sans compromis. Des back vocaux solide et sombre, un clavier qui joue avec la guitare a un moment précis. Une chanson vraiment complète dans son exécution. The Beast débute avec une guitare vraiment heavy, encore une fois il y a ce petit côté symphonique fort agréable qui ressort du clavier. Encore une chanson hyper savoureuse a l’oreille. Bound by Stars clos l’album mais de façon un peu surprenante, après cette vague de rythmique effréné et direct, ici sur cette pièces ont a le droit à un répit, ce n’est pas une ballade mais pas loin. Une belle façon de retomber sur terre après onze chansons de pur métal.

Décidément Karkaos malgré trois ans d’attente a fortement réussi le teste du deuxième album. Mais surtout on découvre enfin l’immense talent de Vicky Boyer au chant, certes elle a déjà chanté sur scène, mais ici sur cet album c’est sa voix à elle, car en live elle interprétait les chansons d’une précédente chanteuse. L’ajout de Justine Ethier à la batterie n’est pas indifférent a la puissance qui se dégage au niveau des percussions. Le clavier est sublimement bien fait et fort efficace sur chacune des pièces proposer sur cet album. Ce que j’aime sur Children of the Void c’est qu’aucun instrument n’est en retrait incluant la basse. Le mixage de cet album a été très bien fait. Le groupe a tout en main maintenant pour conquérir le monde, car avec Children of the Void ils jouent dans la cour des grands. Québec-Métal vous recommande fortement cet album dès sa sortie.

Ma Note 9/10

Critique CD par Alain Labonte
©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment