Alcatraz Festival 2018

Monday, 2 October 2017

CD Critics: Citizen Vicious - Headbanger Assault (2017)

(french only)



Critique CD

Citizen Vicious – Headbanger Assault (2017)

Le groupe:
Olivier (OliShit) Guy – Voix
Pierre-Yves (Pete) Bourgie – Guitare lead
Olivier Pontbriand – Guitare lead
Mathieu (McLove) St-Amour – Basse
Pascal Langevin – Batterie

Les chansons:
01Hellride
02Hold my Beer
03Better Than You
04Power Insane
05Thrash n’ Roll
06Dirty Pussy
07Sunday Driver
08Drunken Disorder

Citizen Vicious est un groupe originaire de la Rive-Sud de Montréal, plus précisément de Longueuil. Le groupe officie dans un excellent mélange de trash métal et d’un bon rock n’roll crasseux, plus précisément appelé trash n’roll. Il y a trois ans, le groupe avait sorti son premier album, Loud Mean Fast Dirty (2014), qui avait reçu un bel accueil de la part de Québec-Métal et aussi des fans du groupe. Durant ces trois dernières années, le groupe n’a pas chômé, au contraire. Il y a eu l’ajout d’un deuxième guitariste à la formation. En effet, Olivier Pontbriand s’est joint à la formation pour renforcer la section rythmique du groupe. Un nouveau bassiste est venu remplacer Guillaume Breton, et le groupe a fait beaucoup de concerts ici et là, au Québec. Mais en plus, le groupe en a profité pour composer un nouvel album, qui voit enfin le jour. Cet album, c’est Headbanger Assault (2017) et il me tarde d’écouter et de vous divulguer ce que j’y ai entendu. Alors ne perdons pas de temps et place à l’analyse de l’album.

L’album débute avec Hellride, une rythmique qui me fait penser un peu au Fuel de Metallica, mais en plus déjanté. On reconnait vite la patte Citizen Vicious, mais cette fois, le côté guitare est nettement renforcé par l’ajout d’une deuxième guitare, et ça se sent. De bonnes brisures de rythmique ici et là, une batterie très solide et on entend très bien la basse. Hold my Beer a un côté trash plus old school, avec une batterie combinée à la basse offrant une dynamique puissante et trash à souhait. Du coté vocal, Oli Guy est sans faille : une voix hautement criarde et puissante. Solo de guitare époustouflant. Better Than You a ce petit groove que j’apprécie beaucoup grâce au jeu de la basse. Encore une fois, on a droit à une chanson déjantée et savoureuse. Impossible de résister à un bon headbanging. La deuxième guitare renforce la puissance de la chanson. Power Insane offre encore une fois un bon trash et bon groove tout en puissance. Encore une fois, plusieurs cassures de rythmique fort bien réalisées. Du coté vocal, rien à dire à part que la voix est puissante et magnifique. La basse est omniprésente et la batterie, complètement démente. Trash N’Roll est vraiment du old school à l’état pur : un bon mélange entre la guitare au son plus rock n’roll et la guitare qui amène l’effet trash. Une rythmique très dynamique qui vous forcera encore un fois à headbanger sans le vouloir. Le côté vocal du chanteur et des backs est parfaitement exécuté. Dirty Pussy garde de l’avant le style pratiqué par le groupe à l’origine, mais avec certaines nuances ici et là, qui me font penser à du Iron Maiden, mais version trash n’Roll. Que dire du côté des guitares : toutes en puissance et à la fois mélodieuses. Sunday Driver et vraiment trash n’roll, mais avec une batterie qui apporte une belle puissance avec sa double pédale. Encore un fois, et je me répète sûrement, mais la dynamique force le headbanging et surtout le respect, car c’est une chanson qui ne vous laissera pas de glace – en format concert c’est sûr. Le tout se termine par Drunken Disorder.  Du pur Citizen Vicious, à la limite entre le trash et le punk dans son ambiance en général. S.V.P. les gars, gardez votre calme, oui, vous entendrez des petites voix tout en jouissance dissimulées dans la pièce. Un petit côté bluesy se dégage du côté de la guitare. Du pur plaisir qui se termine trop vite.

Headbanger Assault est tout simplement un album de haute qualité. L’ajout d’une deuxième guitare n’y est peut-être pas pour rien dans tout ça. C’est huit chansons de pure qualité qui se trouvent sur cet album. Le groupe a su monter la barre encore plus haut au niveau de ses compositions, sans pour autant perdre l’essence de son son et son style. La voix d’Oli Guy est renforcée – sûrement avec l’expérience accumulée – mais elle n’en demeure pas moins hyper efficace et puissante. Le mélange entre les guitares est tellement bien fait, qu’on pourrait dire que ces deux guitaristes-là jouent ensemble depuis toujours. La basse est présente et offre un groove vraiment apprécié sur cet album. Du côté de la batterie, on retrouve un son déjanté et puissant. Une production vraiment bien faite. Avec ce nouveau matériel et son album précédent, le groupe est à ne pas manquer sur scène! Je ne vous recommande pas d’acheter cet album : Québec-Métal vous ordonne d’acheter cet album!

Ma note 9/10

Videoclip Thrash n' Rollhttps://www.youtube.com/watch?v=xgPPaUIiK7E
Critique CD par Alain Labonte
Correction de texte par Claire.S
©Québec-Métal 
 

No comments:

Post a Comment