Bloodstock Festival 2018

Tuesday, 3 February 2015

Review: Dark Tranquility live in Montreal (Jan 9th 2015)




Dark Tranquility @ Foufounes Electriques avec invités

C'est dans un bar plein à craquer que j'ai fait mon entrée vendredi pour assister au concert de Dark Tranquility.
Les Foufounes Électriques ayant ouvert les portes du deuxième étage en retard, l'entièreté de la foule était condensée au rez-de-chaussée. Il faut dire que ce n'était pas vraiment désagréable de pouvoir prendre une bière en file d'attente de concert mais il n'empêche que tous les spectacles en a été décalé. Il semblerait que le retard de l'arrivée de Dark Tranquillity ait été en cause: ils auraient commencé leur test de son vers les quatre heures de l'après-midi. Les portes ont finalement été ouvertes vers 8h alors que le show de Black Label Society était déjà bien avancé juste à côté au Metropolis, mais l'attente en a valu la peine. D'ailleurs je tenais à couvrir le spectacle de Dark Tranquility non seulement pour voir le groupe en concert, mais aussi pour souligner leur respect de la scène métal locale. À l'exception d'Insomnium, tous les groupes de support de la soirée étaient des groupes métal québécois.


Aeon's Fall a donné le coup d'envoi de la soirée avec un set écourté mais efficace pour nous présenter leur nouveau chanteur. Celui-ci foulait d'ailleurs la scène pour la première fois et a donné une performance assumée et intense, laissant présager bien des concerts mémorables à venir. Ils ont rapidement laissé la scène à Valfreya, mais on a tout de même eu l'occasion de nous présenter un bel échantillon de leur discographie et en même terminé leur section avec une artiste invitée au violon, dont je n'ai malheureusement pas entendu le nom.

Pour en savoir plus sur le groupe:
https://www.facebook.com/AeonsFall
http://aeonsfall.bandcamp.com/

J'avoue avoir été surprise de la liste des groupes quand elle a été diffusée la première fois. Valfreya semblait sortir du lot avec son folk métal baigné dans tous ce mélo-progressif. Le groupe n'est pas mauvais en soi mais la combinaison me semblait un peu dépareillée. Ils ont tout de même livré une très bonne performance et la foule a semblé apprécier cette touche plus joviale et festive. On sentait autant sur les planches que dans le parterre que la formation est une habituée de la scène québécoise et elle a été reçu à bras ouverts comme une vieille amie qu'on n'avait pas vu depuis longtemps. Si vous ne connaissez toujours pas Valfreya (a. Vous vivez sous une roche pas de wifi b. Un de vos amis les connaît.  c. rendez-vous service et suivez les liens plus bas pour aller écouter ça)

https://www.facebook.com/Valfreya.Metal
http://www.valfreyaofficial.com/


C'est quand même à Hollow que le show a vraiment commencé. L'énergie de ce groupe est à se jeter sur les murs et leur son, d'une qualité imparable, en fait un des (sinon LE) groupe québécois pressentis pour percer sur la scène internationale. La performance qu'ils ont livré vendredi dernier en était d'ailleurs la preuve. De la trempe des Caragh Angren et Dimmu Borgir de ce monde, Hollow nous a présenté un black metal symphonique sans faille avec une vivacité rarement égalée sur la scène Montréalaise. On ne s'étonnera donc pas que leur dernier album, Mordrake, soit présent dans le top 10 2014 de Québec Métal et qu'ils aient été en nomination pour l'album métal de l'année aux Gamiq awards, reconnaissance qui est entièrement méritée, d'autant plus que le rendu scénique de leurs compositions s'avère un délice pour les yeux et les oreilles. Le billet à 35 dollars valait chaque cents ne serait-ce que pour avoir vu Hollow jouer ce soir-là.

Pour en savoir plus sur le groupe:
https://www.facebook.com/hollowcanada
http://hollowofficial.com/


Le temps d'aller me chercher une petite bière, de discuter avec quelques amis rencontrés là-bas et Insomnium faisais déjà son entrée sur scène. De toute la liste des groupes il s'agissait de celui que je connaissais le moins et s'est avéré définitivement d'une belle découverte pour moi. Après avoir donné une bonne écoute à leur discographie en préparation au spectacle, j'ai pu constater que la performance en direct est beaucoup plus agressive que ce que l'on retrouve sur l'album et on y entendait beaucoup moins d'effets et de synthétiseur. Certains trouveront qu'il s'agit d'un point négatif et d'ordinaire je serais d'accord, mais peut-être est-ce parce que mes oreilles sont plutôt néophyte en ce qui concerne la discographie d'Insomnium, il n'empêche que j'ai apprécié la différence entre la performance et l'album studio. C'est un peu comme un deux pour un, deux cadences tout aussi valides l'une que l'autre au sein d'un même groupe. Leur death mélodique avait définitivement sa place en première partie d'un concert de Dark Tranquillity et je me promets de retourner les voir la prochaine fois qu'ils passent en ville. Une excellente découverte en ce début d'année 2015 et si vous voulez faire comme moi et découvrir ou en savoir plus sur ce groupe, aller voir les pages suivantes:

http://www.insomnium.net/
https://www.facebook.com/insomniumofficial


Ah, Dark Tranquility, ou quand on sait déjà que le spectacle va être bon avant même qu'il ait commencé. La formation suédoise a simplement tout pour plaire. Ses riffs pesants et ses rythmes fous s'allient parfaitement aux lignes plus mélodiques des claviers et de la guitare principale. La voix de Mikael Stanne, toujours aussi sublime après près de 25 ans, passait avec fluidité de notes claires et soutenues à des montées gutturales des plus poignantes. Alors qu'il s'aventure maintenant vers l'Ouest pour le reste de sa tournée canadienne, le quintette semblait avoir une affection particulière pour ses fans montréalais et a tenu à le rappeler à plusieurs reprises, admiration qui se voulait mutuelle, sans aucun doute. Côté spectateur, j'ai pu entendre à plusieurs reprises l'appréciation de l'emplacement pour ce genre de concert. Il est vrai que je n'aurais pas été surprise de voir la formation se produire au Club Soda ou au Métropolis, mais l'ambiance plus intime et rapprochée des Foufounes s'est avéré un point gagnant pour moi. À voir et revoir, Dark Tranquility offre une performance de scène sans égale qui rejoint la communauté métal dans son ensemble par ses arrangements complets, livrés à la perfection avec une énergie sans borne.

En savoir plus sur le groupe:
http://www.darktranquillity.com/
https://www.facebook.com/dtofficial



Dark Tranquility @ Snatches Electric with guest

It’s in a packed bar that I made my entrance Friday to attend Dark Tranquility’s concert.
The Foufounes Électriques opened the doors of the second floor pretty late and until then the entire crowd was condensed on the ground floor. I must say that it was not that unpleasant to be able to have a beer while waiting in line but the fact remains that the whole lineup of the night was going to be performing later than planned. I overheard through the chatter that it was because the soundcheck had started around 4PM and most bands had a rough time getting here because…you know…Canada. The doors were finally opened around 8 while the Black Label Society show was already going full swing right next door at the Metropolis. Whatever, the wait was totally worth it. Besides, I wanted to cover Dark Tranquility not only to see the band live, but also to highlight their respect for the local metal scene. Except for Insomnium, every support groups were local metal bands.


Aeon's Fall ripped open this evening with a set that was cut short but highly explosive to present their new singer. It was his first stage performance ever, I was told, and by the looks of it this guys has many more memorable shows to give. They quickly left the stage to Valfreya but they still had the opportunity to show a nice sample of their discography and even completed their section with a guest artist at the violin.

To learn more about the band:
https://www.facebook.com/AeonsFall
http://aeonsfall.bandcamp.com/


I admit I was surprised by the list of groups when it was first released. Valfreya seemed to stand out with its folk metal bathed in all this melo-progressive. The group is not bad in itself, but the combination seemed a little mismatched. They still delivered a very good performance and the crowd seemed to enjoy this detour to a more festive kind of vibe. It was obvious both on stage and in the crowd that they are right at home in Montreal and they were welcomed with open arms like an old friend we had not seen for a while. If you still do not know Valfreya (a. You live under a rock no wifi b. One of your friends knows them. C. Do yourself a favor and follow the links below to go listen to them)

https://www.facebook.com/Valfreya.Metal
http://www.valfreyaofficial.com/


It's still at Hollow’s set that the show really began. The energy of this band is facemeltingly unbelievable and the accuracy of their live sound quality on the verge of being ridiculous makes it one of (if not THE) Quebec band expected to break through the international metal scene. The performance they delivered last Friday was pure evidence. The likes of Dimmu Borgir and Caragh Angren of this world, Hollow presented a symphonic black metal with flawless virtuosity that proved to be an instantaneous crowd pleaser. It is therefore not surprising that their latest album, Mordrake, finds itself in the 2014 Québec Métal top 10 and that it has been nominated for metal album of the year at the GAMIQ awards, recognition that is fully deserved especially as the live rendering of their compositions proves to be a delight for both eyes and ears. The $ 35 ticket was worth every penny if only for getting to see Hollow on a stage.

To learn more about the band:
https://www.facebook.com/hollowcanada
http://hollowofficial.com/


The time it took to go get myself a beer, chat with some friends met there and Insomnium was already climbing up the planks. Of the whole lineup, this was the one band I knew the least and it definitely proved to be a great discovery for me. After giving a good listen to their discography in preparation for the show, I could see that the live performance is more aggressive than what is on the album and there were a lot less effects and synthesizers in the vocals and guitars. Some will find that this to be a negative point and I usually would agree. Maybe it's because my ears are pretty new to Insomnium’s discography but I enjoyed the difference between the performance and the studio album. It's a two in one formula, two equally valid approaches in the same project. Their melodic death definitely had its place as an opening act for a Dark Tranquillity concert and I promise myself to go see them the next time they play in town, with a set of more experienced ears. A great discovery in this early part of 2015 and if you want to discover or learn more about the band, visit the following pages. You know you want to.

http://www.insomnium.net/
https://www.facebook.com/insomniumofficial


Ah, Dark Tranquility, or when we already know that the show is going to be good before it even started. The Swedish ban simply has it all. The heavy riffs and crazy rhythms perfectly blend with the more melodic lines of the keys and guitars. The voice of Mikael Stanne, still sublime 25 years into his singing career, danced between clean and growled vocals with perfect control, grace and intensity. While they are now headed west for the rest of the Canadian tour, the quintet seemed to have a special affection for their Montreal fans as they stated many times throughout the evening. Not only was the admiration obviously mutual, but I also overheard several times how people were pleased that they had decided to play the Foufs instead of a bigger venue. I would not have been surprised to see the formation headline at the Club Soda or Metropolis, but the more intimate and close atmosphere of the Foufs ended up making this evening something absolutely special for everybody. A band to see live again and again, Dark Tranquility offers an unparalleled stage performance that has something to please fans of all metal subgenres through its intricate arrangements delivered to perfection with boundless energy.

Learn more about the band:
http://www.darktranquillity.com/
https://www.facebook.com/dtofficial

Review: Isanielle Enright
 ©Québec-Métal

No comments:

Post a Comment