Alcatraz Festival 2018

Tuesday, 18 February 2014

Children of Bodom (Feb 15th 2014 in Montréal - concert review)

Fench review only !!

Ce samedi au Metropolis, nous avons eu droit à tout un concert de la part de Tyr, Death Angel et Children of Bodom. C’est à Québec que la tournée nord-américaine à commencer et Montréal a été leur deuxième arrêt. Les fans étaient la en grand nombre pour voir ces icônes du death métal. Le concert a été ouvert par Tyr à huit heures exactement.

J’ai beaucoup entendu parler de Tyr sans jamais avoir eu la chance de les écouter et je m’en veux beaucoup d’avoir attendu si longtemps. Dès leur entrée sur scène avec les premières notes qu’ils ont jouées, j’étais devenu un fan. J’ai été incroyablement surpris aussi de la qualité du son, spécialement pour le chanteur. Leur énergie sur scène était très bonne, surtout celle de Gunnar, le bassiste. L’arrangement de lumières laissait un peu à désirer par contre. L’éclairage rouge était beaucoup trop utilisé durant toute leur chanson. Par contre, lors de leur dernière chanson, Shadow of the Swastika, il y avait un éclairage derrière la scène ce qui a donné un bon effet visuel. Ils ont enflammé la foule durant vingt-cinq minutes et ils ont gagné un nouveau fan avec moi.

Vingt minutes plus tard, c’est au tour de Death Angel à prendre d’assaut la scène. Il ne nous a pas fallu attendre longtemps pour revoir la formation ici à Montréal puisqu’ils étaient présents en novembre pour leur nouvel album, The Dream calls for Blood. Ils ont rentré en force avec la chanson Left for Dead, de leur dernier album, et l’ambiance était au thrash metal sans arrêt pour les quarante-cinq minutes suivantes. Le show de lumière était bien synchronisé avec les chansons, mais du même coup on avait de la misère à voir l’affiche de Death Angel accroché en arrière de la scène. Le son était excellent, surtout pour la chanson titre de l’album The Dream Calls for Blood. C’est toujours apprécier de remercier la ville ou les groupes se produisent. Il va de soi que Mark Osegueda, chanteur de la formation, a remercié Montréal pour toutes ces années de support depuis leur premier album The Ultra-Violence. Ce remerciement s’est enchainé avec Mistress of Pain. Les fans étaient servis avec un set list bien choisie et arrangée.

À dix heures que Children of Bodom a entrées en scène. Un éclairage à couper le souffle avec trois lampadaires sur scène qui donna un effet incroyable tous au long du spectacle. J’avais l’impression que le son sonnait un peu amorti, mais avec leurs multitudes de succès et une énergie charismatique sur scène, j’ai vite passé par-dessus. J’avais bien hâte d’entendre les chansons de leur nouvel album, Halo of Blood, live et comme je m’y attendais, je n’ai pas été déçu. Bien qu’ils n’ont joué que trois chansons de leur nouvel album, Halo of Blood, Scream of Silence et Dead Man’ s Hand on You; nous avons eu droit aux classiques qui ont fait Children l’un des meilleurs groupes death metal qui soi dont Living Dead Beat, Hate Crew Deathroll, Follow the Reaper. L’exécution des chansons était parfaite, tellement que j’avais l’impression d’écouter l’album, mais c’est grâce au solo incroyable que je savais que ce n’était pas le cas. Children of Bodom a toujours eu des affiches incroyables à leur spectacle et ce soir ne faisais pas exception. Par contre, comme à Death Angel, l’éclairage ne nous permettait pas de très bien vois la grande affiche qui ce trouvais derrière eux. La chimie d’Alexi avec les autres membres du groupe est hallucinante, il ce déplaçais de Henkka (bassiste) a Janne (claviériste) a Roope (l’autre guitariste) et avais une complicité qui était absolument beau a voir. Bien sûr ses déplacements sur scène avaient sa marque de commerce d’un jet de crachat dans les airs tel un cracheur de feu. Avec un peu plus de vingt ans de carrière, il va de soi que Children of Bodom soit devenu une référence dans le genre Melodic Death Metal et les fans ont absolument adoré.

C’était la cinquième fois que j’avais la chance de voir Children of Bodom en concert, deux fois au Heavy MTL, une fois sur la croisière 70000 tons of metal et il y a deux ans au Métropolis. À chaque fois, ils ont offert un spectacle mémorable et impeccable. Puisque ce n’était pas ma première fois à les voir, j’aurais probablement aimé entendre une ou deux chansons de plus du nouvel album, mais cela n’enlève rien à la soirée qu’ils nous ont donnée. La découverte de Tyr est probablement le point fort de ma soirée puisque j’ai adoré ce groupe et de revoir Death Angel sur une scène plus grande, devant plus de monde était absolument merveilleux à voir aussi. Un gros merci spécial a BCI pour avoir organisé une soirée mémorable pour tous. Un gros merci aussi aux trois bands qui ont brassé le Métropolis. De la part de Quebec-Metal : Stay Metal! 

Photos of Tyr in our Facebook pages.

Photos of Death Angel :  http://quebec-metal-archives.blogspot.ca/2014/02/death-angel-febuary-15th-2014-in.html

Photos of Children of Bodom : http://quebec-metal-archives.blogspot.ca/2014/02/children-of-bodom-febuary-15th-2014-in.html

Review : Jonathan Boudreau
Photos : Alain Labonte
 

Children of Bodom (Febuary 15th 2014 in Montréal)













































CD Critics : Dark Century - Murder Motel (2014)

 
French version only !!!



Critique CD

Dark Century - Murder Motel (2014)

Le groupe:

Erik Evans - Guitare
Alexis Serré - Batterie
Martin Gendreau - Guitare
Tommy Beliveau - Basse
Leather King - Voix

Les chansons:

01 - In Our Veins
02 - Murder Hotel
03 - Torticolis
04 - Ice Breaker
05 - Kill the Crowd
06 - Dead Birds
07 - Trio du Bûcheron
08 - Cholesterol
09 - Chloroform
10 - Mosh Test Dummies
11 - Gore on my Snare

Dark Century tourne sa bosse depuis un certain temps, après un excellent album qu’est : Days of the Mosh et une grande victoire au En Route pour le Heavy MTL, le groupe ne sortais rien depuis, mais ce n’est pas qu’ils ne voulaient rien sortir, au contraire Murder Motel, leurs nouvelle opus est prêt depuis des lustres mais le groupe as eu des problèmes de personnelle qui as été finalement régler, le voici maintenant ce tant attendu Murder Motel, est-ce que l’attente en as valu la peine, voyons ça dès maintenant.

Le tout débute pas la pièce In your Veins, dès le départ on voit sur le champ que la dentelle ne fera pas parti de cette opus, a son début j’y ressens une nette influence vers Slayer, mais en version Dark Century, la rythmique de la batterie est très rapide et le jeux des guitares est fort bien joué, voix grave et quasi growl. Ensuite viens la pièce titre qu’est Murder Motel, elle suit la suite logique de la première, même rythmique mais toujours aussi efficace, par contre sans y enlevé son côté death métal j’y vois une rythmique plus thrash, très entrainante comme pièce, viens ensuite Torticolis, rythmique plus effréné, une chanson très heavy qui ne donne toujours pas de repos a l’auditeur, la rythmique des guitares est très bonne et nous emmène dans un groove très agréable, la voix de Leather King est toujours aussi efficace et direct, par contre dans le son de la guitare, est-ce mes oreilles, mais il y as ce petit fin de son de riff qui me fait penser au jeux de Zakk Wyld mais en sur vitaminé, j’adore cette dernière.  Ice Breaker as nettement une allure de thrash mais avec une voix death, très bonne rythmique, un groove lent mais à la fois rapide, sa prend l’écoute pour comprendre mes mots, mais courte pièce qui prépare l’entrée de Kill the Crowd, rythme rapide et direct, une pièce taillé sur mesure pour la scène, tout y est, la voix est sublime, un vidéoclip as même été sorti pour promouvoir l’album, durant le solo un peu plus heavy metal mais qui va à merveille au groove auquel la pièce nous y emporte, un refrain entrainant que le publique aura une belle facilité a chanté avec le groupe. Dead Birds débute avec un excellent rythme, à la fois thrash et groovy, une chanson fait pour headbanger, des changements de rythmique fort efficace, une belle composition. Viens ensuite Trio du Bûcheron, je crois que le groupe veut essayer de battre le record de la chanson la plus rapide, que quatre seconde au compteur. Cholesterol débute avec une brève introduction et on repart dans le carnage d’agressivité et de rythme effréné, ceux qui aime le style avec la voix qui ressemble au cochon, sur cette dernière vous serai servi, un bon mélange entre la voix plus growl et  celle du cochon, encore une fois un bon mélange en rythme mélodique et plus rapide. Chloroforme continu dans le même chemin, un groove vraiment bon, très rapide et heavy à souhait, avec cette dernière il y aura de l’action dans le pit croyez moi. Mosh Test Dummy début lent mais heavy, nettement thrash death and roll, préparé vous as avoir mal au cou avec cette dernière et le tout se termine avec Gore on my Snare, une pièce fort rapide avec un rythmique entre batterie et guitares hallucinante, comme tout le reste de l’album la voix est sublime.

Que dire de plus, la longue attente as bénéfique car le groupe nous pond ici une album fort aboutie, sans dire que les guitares sont technique, ils ont une belle profondeur et un jeux commun fort soutenue, la batterie nous emporte avec sa double caisse ou bien ses blast beat a l’occasion dans une groove fort bien fait, naturellement je n’ai pas tout aimer les pièces, mais moi qui est fort difficile j’ai quand même bouger la tête sur 75% des pièces ce qui fort bon signe, Dark Century nous as pas pondu ici un chef d’œuvre, mais un album de métal digne du nom, une production énorme et le tout as été enregistré au Garage Studio de Chris Donaldson (Cryptopsy). Il ne reste maintenant qu’au groupe de nous faire découvrir ces belles pièces sur scène et a voire le rythme de l’album, à leur prochain concert j’arriverai complètement capitonné pour les captés avec mon appareil car la fosse sera complètement déchainé.

Ma Note 8/10

Alain Labonté (Québec-Métal)
 

Death Angel (Febuary 15th 2014 in Montréal)